Traduction et paroles de Caterpillar de Royce Da 59 et Eminem

4 Mai , 2018  

Traduction et paroles de la nouvelle collaboration de feu de Royce Da 59 et d’Eminem sur l’album King Of Ryan dispo aujourd’hui.

 

Je vous conseille de checker les lyrics et annotations sur Genius pour comprendre certaines subtilités impossibles à traduire en français.

 

[Refrain: King Green/Royce Da 59]

Ceci ici est là pour être numéro 1
Des numéros 1 ici avec ton numéro 1
Tu n’es pas numéro 1, t’es juste un autre
Maintenant tout le monde dit qu’il est numéro 1

Fais sonner l’alarme, la chenille continue à tirer
Ohh, on est en guerre, là où les papillons continuent à mourir

 

[1er couplet: Royce Da 59]

Je suis le produit de Parker Lewis et Kubiak
Si je ne l’avais pas fait, où est-ce que tu serais?
Tu vois, il y a une différence entre nous, ce que je crache dans les arènes
T’es une goutte de mon pénis, je mange des lions et sirote des hyènes
T’es numéro 1 quand vient le moment d’assassiner les micros
J’essaie d’être numéro 1 dans la vie de mon fils et de ma fille
Uhh, vous êtes tous mes petits bébés rappeurs
Vous êtes tous mes enfants, vous recopiez tous ce que je fais et contractez de la rage
Ne me notez pas aux cotés de ces rappeurs, bébé, c’est dégradant
Mon style a tellement de différentes facettes
Je change en tellement de passions différentes
Je saute des classes pour être fascinant
Mon stylo est comme Big Ben, c’est juste un classique qui attend
Ton rappeur préféré vient me chercher, je le décapite simplement
Je déteste féliciter ces hasbeens qui ont eu leurs grands moments
Ces rappeurs ont seulement eu du succès car ils stratégisent
J’apporte Attica à ces modèles et voici mon cri de guerre

 

[Refrain]

 

[2ème couplet: Royce Da 59]

Attends un peu
Devine ce que je ne ferai jamais? Te montrer tellement de respect
Que j’aurai l’impression qu’on est potes, du coup on ne sera plus compétiteurs
Ca pourrait signifier ta mort
Ne laisse jamais quelqu’un qui n’est pas aussi intelligent que toi
Te cramer et te dire quelque chose que tu ne savais pas
Restes toujours pro, tu te feras quand même du fric
Ne gardes pas à tes cotés les gens qui ne veulent pas le meilleur pour toi
C’est complètement normal d’avoir un regret ou deux
Je fais ce que je veux faire, ils font ce que je les laisse faire
Tout ce que ces gars disent sont des mensonges
Il n’y a rien que je puisse te dire de plus vrai que ça
Rappelle-toi quand tu glorifiais le papillon
Ne manque jamais de respect à la chenille

 

[Refrain]

 

[3ème couplet: Eminem]

T’es en train de regarder Atilla, le tueur psychopathe, la chenille
Ne me dis pas jusqu’à quand je suis censé rapper
Surtout quand ton rappeur préféré n’arrive même pas à ma moitié
Encore un sauvage, la chanson est une pelure de banane, qui attaque un gorille au dos argenté
Tu as quelques problèmes à sonder que c’est vraiment en train de se passer
Comme Anderson Silva lorsqu’il s’est rompu le tibia en deux
Et que ça pendait par un lambeau de peau
Après qu’il ait essayé de remettre son pied sur le tapis à nouveau
Le bloc notes écrit sur le stylo, je suis loufoque comme les paupières lorsqu’elles clignent beaucoup
Vous me recopiez mais vous ne l’êtes pas
Vous ne pouvez pas être des papillons, mes progénitures sont des mites
Je vois cette chose je vais la frapper et lui arracher les ailes
Donc sonne l’alarme, enlève les extincteurs du mur
Coupe l’arroseur comme Jada Pinkett et Queen Latifah
Jusqu’à ce que les enseignes tombent du toit on criera au plafond
Slaughterhouse dans la place, les majeurs dans le loft
Je dis ce que je pense quand je rime, je parle en encre de stylo
Et le langage que je parle est mon esprit
Le Caïd et le Pingouin combinés
Je crache comme si on était à la battle King of the Dot
Une pensée singulière à laquelle je pense t’aidera à distinguer
Les fraudeurs de la crème de la crème
(Attends un peu) Tiens-le comme une carte mémoire
Mince mec, est-ce que c’est copier ou rendre hommage?
C’est triste parce que ton père t’a appris à rapper quand t’étais gosse
Mon père est ton grand père, je vais devoir rééclore pour toi
Revenir comme une guêpe noire, avec une veste à moitié jaune
Tu ne peux pas écraser un Yéti dansant sur une fourmi, la fouler et la piétiner
La frapper et te mettre dessus, bordel, je ne sais pas m’arrêter
Le rap est un vagin et j’y vais comme un tampon dans cette meuf
C’est un homme-icide involontaire
Je détruis des sauterelles, vous ne pouvez pas être Dieux du Rap
En fait vous êtes l’exact opposé, vous faites une chanson pourrie
Et ne savez pas tenir la comparaison avec le fils de Daniel se masturbant / (jeu de mot extrait de Karaté Kid)
Vous les gicleurs devriez saisir la poignée comme une branlette
Le boom bap revient avec une hache sur le mumble rap
Le bucheron avec une scie à métaux
Numéro 1, mais mes stylos sont numéros deux
Parce que c’est tout ce que je fais avec eux, chier est mon pseudonyme
Sur la meuf comme une prostituée lorsque je lance un dé
Et quand je produits ces mouvements du ventre lyricaux
Ces instrus sont comme mes saloons
Car ces bars/barres ont toujours mes tabourets sur elles
Et je n’ai pas besoin de Metamucil pour les perdre
Salope, c’est vrai (c’est Israël) comme si j’avais chié Jérusalem
Je suis sur le point de tisser un cocon
Ensuite je te coupe de l’utérus de ta mère
Puis je te fous dans les WC et tire la chasse

 

 

[Intro: Gil Scott-Heron]
You will not be able to stay home, brotha
You will not be able to plug in, turn on and cop out
You will not be able to lose yourself on skag and skip out for beer during commercials
Because the revolution will not be televised

 

[Chorus: King Green]
This right here for the number one
Number ones here with your number one
You ain’t number one, just another one
Now everybody sayin’ that they number one

 

[Post-Chorus: Royce Da 5’9]
Ring the alarm, the caterpillar keeps firing
Ohh, we in the war, where butterflies keep dyin’ (ahh)

 

[Verse 1: Royce Da 5’9]
I’m a product of Parker Lewis and Kubiak
If I didn’t do this, where in the fuck would you be at?
See there’s a difference between us, what I spit hit arenas
You a drip from my penis, I eat lions and sip hyenas
You number one when it come to slaughtering mics
I’m tryna be number one in my son and daughter life
Uhh, all you niggas my little rapper babies
Y’all my children, y’all bit my shit and contracted rabies
Don’t you grade me next to these rappers, baby, that’s degrading
My style got so many different facets
I switch into so many different passions
I’m skippin’ class to be fascinatin’
My pen is like Big Ben, this shit’s just a classic waiting
Your favorite rapper come at me, I just decapitate him
I hate congratulating these has-beens who had their highs
These rappers only won their matches because they strategize
I bring Attica to these patterns, and here’s my battle cry

 

[Pre-Chorus: Royce Da 5’9]
Ring the alarm, the caterpillar is firing
Ohh, we in the war, where butterflies keep dyin’ (ahh)

 

[Chorus: King Green]
This right here for the number one
Number ones here with your number one
You ain’t number one, just another one
Now everybody sayin’ that they number one
Kid think your number won’t quit
Number one song, get your number one chick
Number one fly with your number one kick
When it’s all done then your number gon’ switch

[Verse 2: Royce Da 5’9]
Hold up, wait a minute
Guess what I’ma never do? Show so much respect to you
That I feel like we’re friends, so now we no longer competitors
That could be the death of you
Never let someone who’s not as smart as you
Gas you up and tell you somethin’ you never knew
Always stay professional, you always gon’ make revenue
Don’t let people next to you that don’t want the best for you
It’s completely normal to hold on to a regret or two
I do what I wanna do, they do what I let them do
Everything these niggas be sayin’ is a fuckin’ lie
It’s nothing I can say to you that is realer
Remember when you praisin’ the butterfly
Don’t you ever disrespect the fuckin’ caterpillar

 

[Chorus: King Green]
This right here for the number one
Number ones here with your number one
You ain’t number one, just another one
Now everybody sayin’ that they number one
Kid think your number won’t quit
Number one song, get your number one chick
Number one fly with your number one kick
When it’s all done then your number gon’ switch

 

[Verse 3: Eminem & Royce Da 5’9]
You’re looking at Atilla, the psychopathic killer, the caterpillar
Don’t tell me when I’m supposed to rap until, uh
Especially when your favorite rapper ain’t even half as ill
A savage still, the track’s a banana peel, attack at a silver-back gorilla
You’re havin’ a little trouble fathomin’ this is actually happenin’
Like Anderson Silva back when he snapped his shin in half
And then had the shit hangin’ by a flap of skin
After he tried to plant the shit back on the mat again
Pad to pen I’m batty like eyelids when they’re blinkin’ a lot
You copy me, but you’re not
You can’t be butterflies, my offsprings are just moths
I see that thing I’ma squash it and rip the wings of it off
So ring the alarm, pull the extinguishers off of the wall
Set the sprinklers off like Jada Pinkett and Queen Latifah
‘Till the shingles come off the roof we’ll shout at the ceiling
Slaughterhouse in the building, middle fingers aloft
Say what I think when I rhyme, in ink-pen I talk
And the language I speak is my mind
Kingpin and Penguin combined
Spit like it’s King of the Dot
A singular thought I think of will help you distinguish apart
The frauds from the cream of the crop
(Wait a minute) Hold up like a flashcard
Damn dawg, is that copyin’ or payin’ homage?
It’s sad because dad taught you to rap as a damn toddler
My dad is your grandfather, I’ll have to re-hatch on you
Come back as black wasp, half yellow jacket, you can’t swat a
Sasquatch dancing on top of an ant trample it and stomp it
Smash it and stand on it, dammit, I can’t stop it
The rap is a vag’ and I’m goin’ in like a tampon in this bitch
It’s a manslaughter
Stampin’ out grasshoppers, you can’t be no Rap Gods
In fact you’re exact opposites, you make a wack song
And can’t hold a candle but even Daniel-son whacks off
You jack-offs need to come to grips like a hand job
The boom bap is coming back with an axe to mumble rap
Lumberjack with a hacksaw
Number one, but my pencils are number twos
‘Cause that’s all I dos with ’em, poop is my pseudonym
On the john like a prostitute when I’m droppin’ a deuce
And when I’m producing them lyrical bowel movements
These beats are like my saloons
‘Cause these bars always got my stools in ’em
And I don’t need Metamucil to loosen ’em
Bitch, shit is real like I pooped Jerusalem
I’m ’bout to go spin a cocoon
Then I’m cuttin’ you from your mother’s womb
Then I’m flushin’ you!

 

 

Faites tourner !

, ,