Review de mon aprem/soirée avec le label Rhymesayers hier à l’Ancienne Belgique.

Alors déjà, gros stress avec Evidence, vu que monsieur a attendu 13h hier pour répondre à mon mail, j’ai donc eu que deux heures pour préparer l’itw, même si j’avais déjà des questions dans la tête. Plus tôt dans la semaine j’avais réussi à gérer Grieves & Budo. Bon il y avait aussi Brother Ali et Atmosphere mais je les avais déjà interviewé, enfin je referai surement Atmosphere un jour mais leur dernier album ne m’a pas plus fait kiffer que ca. Concernant Blueprint, ceux qui sont la depuis 2005 se souviendront que j’avais mis son album 1988 dans mon top 10 de l’année, mais j’ai pas accroché à ses derniers albums. De plus deux interviews c’est déjà beaucoup à gérer.

 

Donc j’arrive à 16h45, je rencontre Grieves & Budo, direction leur loge, je croise Evidence qui me fait ‘’j’étais justement en train de parler de toi’’ (référence à l’interlude), il me dit qu’il doit aller faire le soundchek et qu’il reviendra. Alors ce n’était pas la première fois que j’étais dans les loges de l’Ancienne Belgique mais ca a bien changé depuis 3 ans, c’est vraiment ultra classe maintenant.

On commence l’itw, ca a duré 24 minutes, ils sont vraiment cool, simple, je vous conseille vraiment leur dernier album Together Apart, c’est un style spécial mais moi j’aime vraiment bien.

Concernant le shoutout, ils ont parlé juste avant du Manneken Piss et du coup ils l’ont inclus dedans (peeing baby).

On sort de la loge, Evidence est toujours occupé, je vois Slug, je lui dis qu’on s’était déjà vu il y a 3 ans et demi, que je l’avais interviewé etc, il m’a fait ‘’ha ouais, à Anvers, avec Kool Keith qui a baisé sur scène’’ ptin la mémoire de fou. Je lui ai juste posé une question vu qu’il avait l’air crevé, réponse demain, et un shoutout… Et ce shoutout… Il y a Evidence qui arrive juste à ce moment la, et apparemment ils avaient prévu de faire une petite partie de kicker :

Ecoutez bien la première phrase de Slug aka The Kicker Expert: ‘’mets-en juste quelques un la pour montrer qu’il y a du mouvement, je ne comprends pas vraiment ces trucs’’ en parlant du boulier pour le score. Priceless.

 

Ensuite, je vois Brother Ali, je lui di aussi que je l’avais interviewé et il se souvenait en gros, je lui ai aussi demandé un shoutout, et ca a donné le meilleur shoutout de ma toute jeune carrière.

Et je vous promets je l’ai maté une cinquantaine de fois, et ca me fait toujours autant rire !

 

Ensuite Evidence a aussi voulu me faire un shoutout à la facon kicker :

Après je récupère mes affaires dans la loge de Grieves & Budo et je vois Blueprint, je le check et je lui dis que j’ai bien kiffé son album 1988 et je fredonne ‘’big girls need love too’’ qui est ultra fun, et il y avait aussi Brother Ali dans la pièce et ils se sont grave marré, Brother Ali m’a dit : ‘’tu le fais mieux que lui’’ j’en ai profité pour demander un shoutout à Blueprint, et il m’a fait ok mais tu m’en fais un aussi avec ce que tu viens de faire, mais c’était nul parce que c’était pas naturel.

Ensuite itw Evidence, on a beaucoup parlé de Cats & Dogs, j’ai quelques bons trucs, je rappel que je ferai un petit récapitulatif des infos importantes demain, vous saurez entre autres si « Portraits of my get downs live from Belgium stages » était pour moi, suspense suspense… L’interview a duré 28 minutes, j’ai passé quelques questions sans rapport avec Cats & Dogs parce que je voulais pas rater le live de Grieves & Budo, je lui poserai le reste la fois prochaine.

Je crois que c’est tout pour la partie avant le concert, enfin en tout cas ambiance ultra cool, je me suis bien marré, leur manager est top, très sympa.

 

 

Place au concert maintenant, j’ai quand même un peu raté Grieves & Budo, et évidemment j’étais pas idéalement placé, j’étais sur la droite face à la scène, à mon avis j’ai du raté 10 minutes, ils ont quand même fait des ziks que je kiffais, et en live c’est vraiment du lourd. De mémoire j’ai vu Light Speed, Sunny Side Of Hell, Boogie Man et On The Rocks.

La partie de Blueprint, bon je pense qu’il n’a rien fait de 1988 donc j’étais totalement paumé, mais c’était un style bizarre, j’ai pas du tout aimé.

Ensuite Brother Ali, il a fait Forest Whitiker, Uncle Sam Goddamn, Truth Is, Take Me Home… il a aussi assure sur scène, il met bien le feu.

Au tour d’Evidence, il a fait It Wasn’t Me, The Red Carpet, I Don’t Need Love, Moment In Time, Let Yourself Go, Good Times, Frames Of Mind, Falling Down (j’ai kiffé), Chase The Clouds Away, You et Mr Slow Flow, et à la fin, juste avant qu’il parte, il a fait: SHOUTOUT TO ADRAMATIC. Hahaha, je peux vous dire que j’étais content et que je manifestais ma joie!! Faut absolument que je trouve une vidéo de ca.

Sinon Red Carpet et Falling Down en live c’est monstrueux.

C’était la première fois que je voyais Evidence en solo sur scène, c’était bien, mais j’attends une tournée où il pourra vraiment faire 1h15 sur scène. Il a mis le feu comme dab, énormément de fan pour lui, il a reçu une ovation dès son arrivée sur scène.

Et on termine par Atmosphere : Sunshine, Puppets, Guarantees, Yesterday (yeaaaah), Became, Just For Show, She’s Enough… Slug en live c’est toujours quelque chose, il vit vraiment son truc. A la fin il a fait venir tout le monde pour un cypher, une belle manière de terminer ce show de 4 heures.

Donc voila, un excellent concert, pour le prix de 16€ c’était vraiment rien du tout, c’est vraiment incroyable ce rapport qualité/prix, et ca je sais que c’est Slug qui demande à ce que le prix ne soit pas élevé pour pouvoir permettre à tout le monde de venir, d’ailleurs c’était complet alors que l’Ancienne Belgique c’est quand même une salle moyenne niveau capacité.

Dédicasse aux deux fans d’Adramatic que j’ai rencontré au concert, continuez à écouter du bon hip-hop comme ca les gars !

 

En sortant je suis allé voir Evidence et Grieves la où on vendait les t-shirts, j’ai remercié Ev pour le shoutout, j’ai di à Grieves que j’avais raté le début du show mais que de ce que j’ai vu c’était vraiment lourd et que j’attends qu’il fasse une vraie tournée avec Budo.

 Enfin voila, encore une soirée dont je me souviendrais longtemps…

The End.

Faites tourner !