Ruihoshi : Je peux te poser une question?
Fudo Fuyouki : Tu viens de le faire…
Ruihoshi : … Alors, je peux t’en poser 2? =D
Fudo Fuyouki : Tu vienst encore de le faire
Ruihoshi : …
Ruihoshi : J’peux t’en poser 4 alors!?
Fudo Fuyouki : Tu viens encore une fois de le faire
Ruihoshi : Quand!?
Fudo Fuyouki : Maintenant \o/
Ruihoshi : …

 

 

 

 

 

Top 20 des trucs que tu espères que ton voisin ne te dira jamais

  1. Madame est revenue, à ce que j’ai entendu hier soir. Et elle a l’air ravie.
  2. Vous en êtes pour la patrouille dans le quartier le soir ? Vous avez un flingue aussi ?
  3. Vous aussi vous pensez que les voisins d’à côté sont juifs ? On laisse faire ?
  4. Sont bien mignons vos enfants. Bien mignons.
  5. vous avez bien lu le cadastre? Non? Ah c’est pour ça la haie…Vous en faites pas je vous filerai un coup de main pour raser tout ça.
  6. Je vous ai à l’œil.
  7. Ça vous dérange pas le naturisme?
  8. J’ai pas volé vos sous-vêtements sur le fil à linge, je les ai empruntés c’est tout.
  9. Moi, déterrer des cadavres d’animaux pour avoir des relations sexuelles avec eux? Nooooon….vous n’avez rien vu, rien entendu.
  10. Vous inquiétez pas pour le chien, il attaque que les Noirs et les Arabes. Couché, Adolf.
  11. J’ai été en mairie, je n’ai pas trouvé la déclaration de travaux pour votre abri de jardin… c’est curieux, non? Enfin ça ne me regarde pas…
  12. Il est pas méchant mon chien, mais quand il ne connait pas… En tout cas, assurez-vous juste de ne pas lui tourner le dos, ces animaux là sentent la peur.
  13. Depuis mon divorce, je n’ai pas trop de loisirs vous savez… Vous faites quoi ce soir? Et cet après-midi? Vous aimez le Mille Bornes?
  14. Y’ a des gens qui sont venus ce matin… je me suis permis de leur ouvrir votre porte, avec la clé que vous laissez sous le paillasson. Ah, au fait, j’ai pris la liberté de ramasser votre courrier aussi.
  15. Je reçois de moins en moins bien votre wi-fi… vous pourriez rapprocher votre box de la cloison?
  16. Coucou tout le monde ! Méga-surprise : nous partons en urgence aux USA. Inutile de s’occuper des gravats et autres bazars entassés sous la terrasse
  17. Les trous dans le jardin à l’arrière de la maison, j’aime autant que ça reste entre nous. La retraite du grand-père tombe tous les mois, c’est toujours ça de pris…
  18. Vous pourriez arrêter de marcher/passer l’aspirateur/prendre des douches/téléphoner entre 8 et 19h? Je bosse de nuit, moi…
  19. Si vous pouviez dire à votre femme d’arrêter de se frotter nue à la fenêtre de mon fils…
  20. Vous aimez le métal? Passez donc dimanche matin, on répète chez moi! On débute, mais on est enthousiaste!

Top 10 des excuses tout à fait recevables pour expliquer la défaite de Tsonga

  1. Des doigts douloureux
    Dès qu’on a vu Jo-Wil contraint de se soigner une ampoule au doigt, on a compris que c’était sérieux. On a même craint pour la suite de sa carrière. Alors que la douleur à la jambe de Djokovic, c’était clairement du chiqué.
  2. Des conditions météo défavorables
    Le terrain meuble et la pluie qui faisait gonfler les balles ont été préjudiciables au jeu offensif et audacieux du Français. Alors que Djokovic, c’est connu, préfère jouer avec des balles gorgées d’eau et sur de la terre un peu boueuse.
  3. Trop de Kinder Bueno
    Le Français a été victime de la pression des sponsors : « Ok Jo-Wil… Elle était pas mal, mais on la refait. Essaie d’être plus convaincant quand tu croques dans ton Kinder Bueno… Silence Plateau… Spot Kinder, 13ème! CLAP »
  4. Il s’inquiétait de rater le France-Estonie qui se préparait au Mans, sa ville natale
    Pour une fois que l’Équipe de France va dans la Sarthe, il est bloqué comme un con Porte d’Auteuil. C’est rageant.
  5. Il a été perturbé par les encouragements du public
    « Allez Djo! » criaient les spectateurs de Roland Garros. En finale de Coupe du Monde, en 2006, les « Allez les Bleus » ont rendu fou Zidane.
  6. Un arbitrage partisan (forcément)
    Si on tend bien l’oreille, on a même l’impression qu’il y a un peu de déception quand il annonce « Avantage Tsonga » alors qu’il a l’air beaucoup plus enjoué quand il faut dire « Jeu, Djokovic! ».
  7. Il ne voulait pas passer pour un con avec ses déclarations d’avant-tournoi
    « Il n’y a aucune chance qu’un Français remporte Roland Garros » avait-il déclaré il y a 3 semaines. La défaite est préférable à l’humiliation d’une prophétie aussi foireuse.
  8. L’imposition excessive
    Avec ce gouvernement de gauche, qui dit qu’on pourra toujours être domicilié en Suisse ou à Monaco sans être emmerdé par le fisc? Un tour supplémentaire dans un tournoi du Grand Chelem, c’est l’assurance de changer de tranche et de passer à la caisse. Dans le doute, une défaite avec panache est peut-être plus judicieuse.
  9. La « Peur de gagner » (ou « Syndrome Pioline »)
    Un mal typiquement français, le sportif, si près du succès, se demande si il va assurer en soulevant le trophée, si il a un costume pour être reçu à l’Élysée et si va être à la hauteur d’un statut de Sportif Préféré des Français. Si c’est pour finir chanteur comme Yannick Noah, non merci.
  10. Djokovic était plus fort
    D’ailleurs, il est numéro Un mondial. C’est rarement un hasard.
Faites tourner !