Aujourd’hui, j’attends l’ascenseur dans le hall d’entrée de mon HLM. Lorsqu’elle s’ouvre, ma voisine de palier, super mignonne, entre dans l’immeuble. Je décide donc de retenir les portes afin qu’elle puisse monter avec moi. Elle me fixe puis décide de prendre les escaliers. J’habite au douzième. VDM

Aujourd’hui, j’ai appris à mon père comment effacer l’historique Internet. J’en avais marre de me faire engueuler à sa place. VDM

Aujourd’hui, mon prof d’informatique nous rend un devoir surveillé. Sur l’en-tête de ma copie, il a écrit : « Tu as Ctrl+C, je t’ai Ctrl+V. » Et en effet, j’ai pris deux heures. VDM

 

<Cotino> C’est quand même epic ceux qui jouent en famille
<Cinthia> Ouais, t’imagines ?
<Cinthia> T’as ta mere qui te dit « Bouge ton cul on doit aller xp »
<Cotino> Haha, « Va te stuff on fait une instance »
<Cotino> « Prend un lvl ou tu manges pas ce soir »
<Cotino> « Si tu me rends pas mon stuff tu manges pas ce soir »
<Cinthia> Ouais, et sur les meubles les photos de famille, c’est des screens

 

 

 

 

 

Top 15 des petites solutions pour sauver la Grèce d’une faillite évidente

  1. Organiser le premier « naming » de monument historique sponsorisé : à commencer par « l’Acropôle-emploi ».
  2. Revenir à la Drachme : si t’es ruiné en euros, change de monnaie. Ca risque de ne rien changer, mais perdu pour perdu… Et ça obligera Le Pen à dire « faisons comme les grecs », ça pourrait être drôle.
  3. Vendre officiellement le concept des Jeux Olympiques à Coca-Cola : pour 1 dollar symbolique.
  4. Vendre quelques îles à Richard Branson ou Stéphane Courbit : à un moment, il faut bien taper dans la caisse, et des îles, ils en ont plein.
  5. Mener une action en justice contre les Belges parce que « spéculos », ça sonne quand même vachement grec : si on peut gratter 1 ou 2 euros…
  6. Faire comme la Roumanie : envoyer les plus pauvres faire la mendicité à Paris, Londres, Berlin. Ca sera toujours ça de pris.
  7. Devenir la plaque tournante de tous les trafics mondiaux : organes, drogues, armes, joueurs de foot… bref ce qui rapporte.
  8. Organiser une super tombola mondiale : « achète un pays millénaire pour 2 euros seulement ! »
  9. Commander 150 Airbus, 350 Boeing, 12 centrales nucléaires, 23 satellites… : juste pour se faire plaisir une dernière fois. Ca ne changera rien, mais ça défoule.
  10. Demander que le monde revienne aux années avant Jésus Christ : c’est lui qu’a foutu la merde après tout.
  11. Faire payer des redevances pour chaque blague qui les concernera de près ou de loin : à 1000 euros la blague, en un top on est déjà sur la paille (d’ailleurs par précaution il vaudrait peut -être mieux faire un Top 5)
  12. Changer de nom et de location géographique et se faire passer pour un autre pays : si possible pas endetté. Tu changes quelques lettres à Grèce et tu obtiens France, ni plus ni moins. Ou faire carrément un nouveau pays. Transformer la « Grèce » en « Muscle » par exemple. Ni vu, ni connu.
  13. Demander aux Français de rembourser l’emprunt de Nikos Aliagas : tout le bonheur que nous a donné la Star Academy, ça a un prix.
  14. Gagner l’Euro de Football, comme en 2004 : il paraît qu’un titre international de football, c’est un point de croissance en plus. Ceci dit, ça va pas fort en Espagne non plus.
  15. Envahir la Pologne en passant par la Belgique : les Allemands ont toujours fait ça au siècle dernier quand ça allait mal, c’est aujourd’hui l’économie européenne la plus performante.

 

 

Top 10 des plus belles phrases d’un pot de départ

  1. A un moment, j’ai failli te le dire qu’il voulait te virer: et puis j’ai oublié
  2. Mais tu faisais quoi en fait, j’ai jamais compris: tu vas nous manquer
  3. On trinque au jus d’orange, déjà plus de tune ou quoi ?: oh je rigole
  4. Ce qui est bien c’est que tu vas avoir du temps là, plein de temps: d’ailleurs t’as quel âge ?
  5. Tu pourras répondre au mail que je t’ai envoyé hier stp, j’aimerai bien réglé ça avant que tu partes: tu serais bien aimable
  6. Bernard qui fait une attaque, toi qui t’en vas, c’est la loi des séries: la vie est une chienne
  7. Je t’envie de partir. Enfin pas le licenciement, mais… enfin tu vois quoi : bon je retourne à mon bureau
  8. Oh maintenant je peux te le dire, David il ne peut pas te sentir: sournois hein le mec, il fait le mec sympa, mais c’est lui qui te fait virer
  9. Tu vas pouvoir regarder Derrick, tranquille peinard: oh et les chiffres et lettres aussi.
  10. On reste en contact hein, on s’écrit: vu qu’on ne l’a jamais fait avant… Pour se dire quoi ? on verra…
Cette image je peux la mater des heures…
Faites tourner !