La lettre du père d’Eminem pour renouer contact avec son fils

16 Fév , 2018  

Critiqué à plusieurs reprises par Eminem pour l’avoir abandonné ainsi que sa mère alors que le rappeur n’était encore qu’un bébé, Marshall Mathers II finit par découvrir une photo de son fils et de sa mère en cover du magazine Rolling Stone et décide d’écrire cette lettre ouverte en 2001 dans laquelle il déclare qu’il n’a jamais eu l’intention de les abandonner tout en accusant sa mère d’être partie sans laisser d’adresse.

 

 

Cher Eminem,

 

BONJOUR, fils. Tu ne te souviendras pas de moi, même si je t’ai pris dans mes bras quand tu étais bébé. Tu penses que je t’ai jeté toi et ta mère et que je ne suis jamais revenu pour toi. T’es convaincu que je suis un ivrogne qui n’a jamais répondu à aucune de tes lettres. Et bien, je veux que tu lises ceci et réalises qu’on t’a menti toute ta vie. Tu vas entendre cette vérité pour la première fois. Mais je veux que ce soit clair que je ne fais pas ça pour que tu me dépannes. Je travaille durement, j’ai de l’argent. Je n’ai pas besoin ni envie de ton argent. Mais l’unique ambition qui me reste dans ma vie est de te prendre dans mes bras et te dire que je t’ai toujours aimé. Laisse moi commencer depuis le début et te raconter l’histoire entière. Je venais d’avoir 21 lorsque je me suis marié avec Debbie, ta maman. Elle avait 15 ans et devait avoir une autorisation spéciale. Pendant un an nous avons vécu avec mes parents dans la cave d’une maison dans le Dakota du Nord. On s’est marié trop jeune, c’était stupide, mais j’étais ravis quand ta maman est devenue enceinte. Elle dit que je buvais et que je me droguais, mais ce n’est pas vrai. Elle a même prétendu que je n’étais pas à l’hôpital quand tu es né, que je flirtais avec sa meilleure amie. C’est un mensonge et je peux le prouver.

OK, Je n’étais pas là pour l’accouchement proprement dit, les hôpitaux n’étaient pas vraiment enclins à laisser entrer les pères à cette époque. Mais j’étais là jusqu’à l’accouchement et dix minutes après. J’ai toujours le livre de bébé dans lequel Debbie a enregistré ceux qui étaient présents à l’hôpital, et je suis dedans. Pourquoi aurait-elle écrit ça si je n’y étais pas? Quand tu étais bébé j’ai adoré. Tu étais si mignon et j’ai pris du plaisir à te nourrir et à changer tes langes. Ta maman et moi ne nous entendions pas, mais elle s’occupait bien de toi, tu étais toujours propre et bien nourri et bien habillé et je ne pourrai pas la blâmer pour ça. Mais tristement, l’ambiance entre nous s’est détériorée. On a déménagé dans notre propre appartement et un jour, lorsque t’avais 16 ou 17 mois, je suis revenu du travail et tout était parti. Il y avait un silence de mort, aucun son de ta cuisine ou de ta chambre. Les meubles, photos, tout était parti. Il n’y avait même pas de mot. Je suis entré dans ma voiture et j’ai commencé à conduire partout où toi et ta maman auraient pu être. Maintenant je pense que vous étiez partis dans le sud dans le Missouri où Debbie avait de la famille. C’était comme un coup de tonnerre. De lire maintenant que c’est moi qui suis parti m’étouffe avec des larmes de rages. J’ai passé six semaines à regarder partout pour vous deux. J’étais affolé. Pour finir j’ai eu les papiers du divorce, mais tout s’est fait par avocats et ils ne me disaient pas où vous vous trouviez. On n’est jamais allé devant le tribunal, tout s’est fait sur papier. Après un an j’ai laissé tomber, je n’avais plus aucune énergie. Dans les films tu aurais suivis la piste mais dans la vraie vie tu ne peux pas faire ça. Tu as un travail, tu dois travailler, tu n’as pas d’argent illimité pour partir à la chasse dans tout le pays. Depuis j’ai lu des interviews où tu dis que tu m’as écrits des lettres et qu’elles te sont revenues. ‘Retour à l’envoyeur’. Je le jure devant Dieu que je n’ai pas reçu une seule lettre de toi. Quoi qu’il en soit, en 1975, j’ai déménagé à San Diego, je suis tombé amoureux à nouveau et j’ai eu un fils et une fille. Michael a 23 ans et Sarah en a 21. Ils sont le demi-frère et la demi-sœur que tu n’as jamais rencontrés.

En fait, c’est Michael qui est venu me parler et m’a dit qu’il y avait ce nouveau rappeur et que son vrai nom était le même que le mien. Je n’y ai pas pensé, ensuite quelqu’un m’a montré le magazine Rolling Stone et il y avait une photo de Debbie te portant quand tu étais petit. Ca m’a foutu les jetons. De ma part, Sarah t’as écrit via ton label disant que j’étais vivant et que j’allais bien et laissant une adresse avec l’espoir que tu entrerais en contact. On n’a même pas eu un accusé de réception. Lorsqu’on a déménagé en Californie, ta maman n’avait aucune idée d’où j’étais donc comment elle aurait pu te donner la bonne adresse? Je suspecte qu’elle te racontait n’importe quoi donc t’allais écrire la lettre et le bureau de poste te la renvoyait. Mais ça a rendu sa version de moi étant insensible comme étant la vérité. Si j’avais été un si mauvais père, comment Michael et Sarah auraient toujours été en contact avec moi et se porteraient bien malgré le fait que j’ai quitté leur mère? Lors de ces deux dernières années, j’ai eu une nouvelle petite amie. Elle s’appelle Teresa Harbin et elle a 40 ans. Tu l’aimerais. Moi? Et bien, j’ai 50 ans maintenant et je suis un ouvrier dans la construction. Il y a tellement de mensonges à dissiper. Il y a la photo de moi qui semblerait montrer que je vais à une réunion d’alcooliques anonymes. Mais je ne bois plus. Cette photo est moi allant dans un magasin de Donuts, et je peux le prouver parce que le panneau est à l’arrière plan. J’ai même lu que Debbie a dit que j’étais en partie indien pied noir et qu’elle était en partie Cherokee. Ca sonne bien. Mais en fait la famille de ta maman vient de Scandinavie, et la famille de mon père vient du Pays de Galles. On m’a dit qu’ils ont des bonnes voix de chanteurs au Pays De Galles, tous ces chœurs, donc peut-être que ça a un peu déteint sur toi. Ca serait chouette de se dire ça. Quoi qu’il en soit, c’est tout pour l’instant. Je veux juste que tu saches qu’il n’y a pas eu un jour où je n’ai pas pensé à toi. Je dis tout ça dans le News Of The World parce que c’est le seul journal qui a pris le temps de découvrir la vérité. Je prendrais l’avion maintenant, à cette seconde et irais n’ importe où dans le monde si t’étais prêt à me rencontrer. S’il te plait entre en contact avec moi.

 

Papa

 

 

Faites tourner !