J’ai toujours détesté lorsqu’un album avait des titres comme Intro ou Outro. Je pense que ce n’est pas recherché, mais si tu peux faire quelque chose qui représente une intro ou outro, alors chapeau à toi. C’est un couplet, venant du cœur, résumant ce que j’ai traversé. C’est sombre avec une lumière à la fin du tunnel.
Au début il y avait des scratchs de DJ Revolution mais je voulais autre chose donc j’ai demandé à Aloe Blacc de chanter. On allait mettre un deuxième couplet dessus et en faire une vraie chanson, mais je me suis dis que non ; coupons à cet endroit, appelons le The Liner Notes et faisons en le début de l’album.

C’est ma réintroduction, tout ce que j’ai traversé, comment je me vois dans le futur, c’est plus un genre de conversation qui ne s’arrête pas. C’est quelque chose que j’ai toujours voulu faire, et commencer l’album de cette manière m’a donné du punch. J’ai vu beaucoup de choses et c’est mon job de le documenter pour vous.

Prod: The Alchemist.

Faites tourner !