Traduction et paroles de Arose d’Eminem

15 Déc , 2017  

Dans Arose, Eminem revient sur son overdose de décembre 2007 où il était à deux doigts de mourir. Il s’explique sur son geste et s’excuse auprès des gens qu’il aime.
Pour une meilleure compréhension du deuxième couplet je vous invite d’abord à lire la traduction de Castle.

 

[1er couplet]

Si je pouvais rembobiner le temps comme une cassette à l’intérieur d’une radio
Un jour pour chaque pilule ou percocet que j’ai mangé
Réduire le valium, ça fera mal
Mais la mort se précise si fort
Ils m’ont attaché à une machine
Je vous aime, je ne voulais pas que vous sachiez que j’avais des difficultés
J’ai l’impression d’être sous eau, submergé comme un sous-marin
Je viens d’entendre ce que l’infirmière a dit
Mon foie et mes reins ne fonctionnent pas
J’ai flirté avec la mort, je courais après sa jupe
Je suppose que c’est le moment dire au revoir
La même infirmière vient de dire qu’ils me débranchent
Et c’est ton anniversaire, Jade
Je rate ton anniversaire
Bébé, je suis désolé
Je déteste quand t’as mal Hai
Et mes douces, merci d’avoir attendu
Pour ouvrir les cadeaux
Mais les filles, vous pouvez les ouvrir
Papa ne sera pas de retour à la maison pour Noel
J’aurais souhaité avoir la force de vous envoyer un bisous
Je dois faire un poing, mais je n’y arrive pas, je suis mort de froid
Je crie, mais rien ne sort, je pleure à l’intérieur, je crie
Mes cordes vocales ne me le permettent pas
Je crie, mais ce n’est pas autorisé
Tu as mis ton bras autour de maman, le karma, wow
Je viens juste de penser à l’allée
Je ne pourrai jamais la descendre avec toi lors de ton mariage
Je ne te verrai jamais, diplômée dans ton chapeau et ta robe
On est bientôt en 2008, comment ça peut être en train de se passer maintenant?
J’ai tellement de choses à faire
Et Proof, je suis vraiment désolé
Si je t’ai déçu, mais ça me déchire en deux
La pensée qu’il n’y aura plus de moi et toi
Tu m’as donné des chaussures, des Nike neuves
Pour que j’aille à l’école avec
Doody (surnom de Proof), j’essaie, mais tu
Etais la colle qui cachait tellement de choses
Le temps, je donnerais n’importe quoi pour le rembobiner
J’ai du marcher dans mes couloirs
Et être constamment rappelé
Par mes images sur mes murs
Et je n’arrivais pas à dormir la nuit
Parce que cette image brulante dans mon cerveau
De toi sur la table
Moi, tombant sur ton corps
Sans être capable de pouvoir te sauver
Dieu, pourquoi as-tu du le prendre?
J’essaie de continuer à pérpétuer son héritage, mais je meurs, où est Nathan?
Petites demoiselles, soyez courageuses, prenez soin de votre mère
Souriez pour les photos, chérissez vous toujours l’une et l’autre
Je vous aimerai toujours, et je serai dans un coin de votre tête
Et je sais que vous ne m’oublierez jamais
Ne soyez juste pas triste lorsque vous vous souviendrez de moi
Et petit frère, continue de me rendre fier
Tu ferais mieux de marier cette fille parce qu’elle est fidèle
Et lorsque vous échangerez ces voeux sacrés
Sache juste que si j’avais pu être là, je l’aurais été
Et si jamais t’arrives à la paternité, je sais que tu feras ça bien
Oh, j’ai presque oublié de faire quelque chose, merci aussi à mon père
J’ai appris beaucoup de toi en fait
Tu m’as appris ce qu’il ne fallait pas faire
Et maman, je souhaiterais avoir eu la chance
D’avoir au moins une discussion
Coeur à coeur honnête et ouverte
Doody, je te vois, je marche vers toi
Et je peux sentir mon âme quitter mon corps et flotter à travers la pièce
Les infirmières se penchent sur le lit, sortant les tubes
Ensuite le drap sur ma tête, elles coupent tout
Les filles, s’il vous plait ne soyez pas déçues
Je peux voir vos joues trempées et mouillées
Tandis que vous me serrez le cou, avec force
Vous ne voulez pas me laisser partir
L’oreiller trempé, naufrages émotionnels
Où chaque seconde me rapproche de la mort
Mais soudain, je sens que mon coeur commence à battre doucement
Ensuite une respiration, les machines font beep beep beep
J’ai du deviner le code pour tricher
J’essaie de rembobiner le temps comme une cassette
Trouver une échapatoire, me diriger droit vers elle
Essayer de me réveiller de ce rêve
J’ai besoin de retrouver ma force intérieure
Pour me rappeler, que même si je dois prendre une pente abrupte
Pour réécrire une erreur, je rembobinerai la cassette

 

[2ème couplet]

Je sortirai ce dernier album et ensuite j’en aurai terminé
Fini à 100%
J’en ai marre, je raccroche, je m’en fou
Excuse-moi pour les gros mots, bébé, mais sache juste
Que je suis une bonne personne, même si ils me font passer pour quelqu’un de froid
Et si les choses devaient empirer, mais je te parie qu’elles ne le feront pas
Je te promets de jeter cette méthadone aux toilettes
De déchirer ces vieilles lettres que j’ai écrites
Toute cette vieille répugnance pathétique, les crédits de fin peuvent apparaitre
Je suis fier d’être de retour
Je suis sur le point de, comme un match rejoué, faire mieux que Relapse
Avec Recovery, Mathers LP 2
Ca m’a aidé à me propulser dans le tour d’honneur
Je fonce vers eux et j’avance vite
Considérez ces quatre dernières minutes
Comme la chanson que j’aurais du chanter à mes filles
Si je n’avais pas réussi à arriver à l’hôpital
Moins de deux heures après, mais je l’ai vaincu
Je suis revenu comme un boomerang sur eux
Maintenant un nouveau jour se lève
Je suis debout, mardi, c’est le matin
Maintenant je sais

 

 

Pt. I: Arose

 

[Verse]
If I could rewind time like a tape, inside a boombox
One day for every pill, or percocet that I ate
Cut down on the valium, that’ll hurt everything
But death is turning so definite, wait
They got me all hooked up to some machine
I love you, being, didn’t want you to know I was struggling
Feels like I’m underwater submerged like a submarine
Just heard that nurse say, my liver and kidneys aren’t functioning
Been flirtatious with death, skirt-chasing, I guess
It’s arrivederci, same nurse, just heard say they’re unplugging me
And it’s your birthday, Jade, I’m missing your birthday
Baby girl, I’m sorry, I fucking hate when you hurt, Hai
And sweeties, thank you for waiting to open gifts
But, girls, you can just open ’em, dad ain’t making it home for Christmas
Wish I had the strength to just blow a kiss
I go to make a fist, but I can’t make one, I’m frozen stiff
I yell, but nothing comes out, I’m crying inside, I shout
My vocal cords won’t permit me, I scream, but it’s not allowed
You put your arm around mama, the karma, wow
I just thought about the aisle, I’ll never get to walk us down
Never see you, graduate in your caps and gowns
It’s ’bout to be 2008, how’s this happening now?
I’ve got so much more to do, and Proof, I’m truly sorry
If I let you down, but this tore me in two
The thought of no more me and you
You gave me shoes, Nikes like new for me for school
Doody, I’m trying, but you, you were the glue that binded
So many things, time, I’d give anything to rewind it
I had to walk down my halls and constantly be reminded
By pictures all on my walls and I couldn’t sleep at night ’cause
That image burned in my brain of you on the table
Me falling across your body, not able to stand to save you
God, why did you take him?
I’m tryna keep his legacy alive, but I’m dying, where’s Nathan?
Little ladies, be brave, take care of your mother
Smile pretty for pictures, always cherish each other
I’ll always love ya, and I’ll be in the back of your memory
And I know you’ll never forget me, just don’t get sad when remembering
And, little bro, keep making me proud
You better marry that girl ’cause she’s faithfully down
And when you’re exchanging those sacred vows, just know that if I could be there
I would and should you ever see parenthood, I know you’ll be good at it
Oh, almost forgot to do something, thank my father too
I actually learnt a lot from you, you taught me what not to do
And Mom, wish I’d have had the chance
To have one last heart-to-heart honest and open talk to you
Doody, I see you, I go to walk to you
And I can feel my soul leave my body and float across the room
Nurses lean over the bed, pulling tubes out
Then the sheet over my head, shut the room down
Girls, please don’t get upset, I see them cheeks soaking and wet
As you squeeze hold of my neck, so forcibly, don’t wanna let
Me go, pillow drenched, emotional wrecks
With every second, each closer to death
But suddenly, I feel my heart begin to beat slow
Then a breath, machines go (*beep beep beep*)
Must’ve guessed the cheat codes to this shit
I’m tryna rewind time like a tape, find an escape
Make a beeline, try and awake
From this dream, I need to re-find
My inner strength, to remind me
Even if a steep climb I must take
To rewrite a mistake, I’m rewinding the tape

 

 

Pt. II: Castle Extended

 

(I don’t want it)
I’ll put out this last album, then I’m done with it
One hundred percent finished, fed up with it
I’m hanging it up, fuck it
Excuse the cursing, baby, but just know
That I’m a good person, though they portray me as cold
And if things should worsen, but I bet you they won’t
I’m pledging to throw this methadone in the toilet
Shred these old letters I wrote
All that old pathetic loathing, closing credits can roll
I’m proud to be back, I’m ’bout to, like a rematch
Outdo Relapse
With Recovery, Mathers LP2
Help propel me to victory laps
Gas toward them and fast forward the past
Consider the last four minutes as
The song I’d have sang to my daughters
If I’d have made it to the hospital
Less than two hours later, but I fought it
Came back like a boomerang on ’em
Now a new day is dawning, I’m up, Tuesday, it’s morning
Now I know

 

[Toilet flush]

 


Rejoins nous sur Facebook !