Traduction et paroles d’Untouchable d’Eminem

8 Déc , 2017  

Eminem se met dans la peau d’un flic blanc et d’un black du ghetto et se lache contre le racisme et les inégalités dans son nouveau son Untouchable.

 

[Intro]

Mains en l’air, officier ne tirez pas
Ensuite relève ton pantalon, promets moi que tu ne vas rien voler
Nous pourrions ne jamais nous comprendre l’un l’autre, ça ne sert à rien
Nous ne nous comprendrons jamais ce que l’autre traverse

 

[1er couplet]

Garçon noir, garçon noir, on ne va pas te mentir
Garçon noir, garçon noir, on n’aime pas te voir
On se gare à coté de toi
La fenêtre baissée, on te dévisage
Et ensuite on se demande pourquoi c’est ce coté là de vous qu’on voit
Tu viens probablement d’un squat de drogues
On pourrait te laisser aller mais ton feu arrière est éteint, sors
On sait que tu caches cet Heidi Klum sur toi
Et tu te prends une autre accusation de drogue, mon pote, c’est de retour en prison pour toi
Et juste au cas où une course poursuite pourrait s’ensuivre
On a ce pistolet efficace dégainé vers toi
On serait ravi de le décharger
Dans ta chambre, marcher, et foutre ce taser sur toi
Qu’est ce que je vais faire putain?
Je continue à me dire continues à faire ce que tu fais
Peu importe le nombre de vies que tu ruines
C’est pour le rouge, blanc et bleu
C’est le moment d’aller en chercher un nouveau et de lui fendre le crane en deux
Personne ne t’a jamais inculpé
Pourquoi?

 

[Refrain]

Parce que t’es un garçon blanc, garçon blanc
T’es une rockstar
(Ma maman me parle)
(Essaie de me dire comment vivre)
Garçon blanc, garçon blanc, dans ta voiture de policier
(Mais je ne l’écoute pas)
(Parce que ma tête est comme une passoire)
Garçon blanc, garçon blanc, t’es intouchable
(Le monde arrive à sa fin, je m’en fou complètement)
Personne ne peut me dire quoi faire parce que je suis une putain de rockstar

 

[2ème couplet]

Garçon noir, garçon noir, on ne comprend pas ta culture et
On s’en fout de ce que notre gouvernement a fait pour te baiser mec
Ne nous dis pas que ton attitude en est le résultat
Balivernes, d’où t’es venue l’envie d’en vouloir à tout le monde?
Pourquoi tu frappes cette canette de soda?
Relève ton pantalon
On est sur le point de venir
Et te jeter dans le van, menotté
Tu n’as pas à connaitre notre plan ou nos intentions
Nos flingues sont proches de notre poitrine
Tu ferais mieux de montrer tes mains
Et de nous rassurer
Et tu te prendras une balle dans la tyroïde
Parce que tu pourrais mourir garçon
Nous combattons une guerre du crime
Voici le porc
Essayant de nettoyer ces rues de toutes ces minorités
C’est pour ça qu’on les surnomme une porcherie
Pour la police ils gâchent la vue
Ils te parlent comme si t’étais un morceau de merde
On a l’impression qu’on est coincé dans le passé
Alors que j’étale ces faits
Et reçois ces réactions mélangées
Tandis que ce beat fait une rotation
C’est comme si on revenait dans les années 60
Avoir une peau noire est un risque, parce que ça continue de se passer
A travers l’histoire, les afro-américains ont tous été traité comme de la merde
Et je reconnais qu’il y a des fois où c’était embarrassant d’être un

 

[Refrain]

Parce que t’es un garçon blanc, garçon blanc
T’es une rockstar
(Ma maman me parle)
(Essaie de me dire comment vivre)
Garçon blanc, garçon blanc, dans ta voiture de policier
(Mais je ne l’écoute pas)
(Parce que ma tête est comme une passoire)
Garçon blanc, garçon blanc, t’es intouchable
(Le monde arrive à sa fin, je m’en fou complètement)
Personne ne peut me dire quoi faire parce que je suis une putain de rockstar

 

[3ème couplet]

On dirait que la durée de vie moyenne d’un homme blanc
Est plus du double de celle d’un noir
Je me demande si parfois il a un scanner à bagarre
J’ai envie de crever, je ne peux pas échapper à ma situation
Je préfère les entendre dire ‘Crève négro’ que Die Antwoord
Ninja, maintenant c’est mieux de décrire des idioties
Mais c’est la vie
Dos au mur, parce qu’on est à court d’argent financièrement
Et on n’arrive pas à trouver de réponses
On postule chez Mc Donald
On dirait que c’est la seule franchise qui va engager
Donc comment pourrions-nous avoir des normes plus élevées?
Alors que Dallas fait de l’ombre à la lutte pour le Black Lives Matter
On répond par la violence
Mais des actes comme ceux là
Jette un mauvais œil sur le mouvement
Ce qui rend les vies faibles plus furieuses face aux flics
Et les flics sont plus furieux
Et c’est pour ça que c’est une impasse
On ne peut pas arriver à un compromis donc c’est Black Ops
Je me demande si la merde s’arrêterait si nous engagions plus de flics noirs
Le block est notre bureau
Pas le repère des truands
Rappelez les attaques de chien mecs
Vous avez toujours l’air fâché contre nous lors des contrôles routiers
Et les mauvais flics envoient une sale image pour les bons flics
Et arrêtez d’envoyer des flics blancs dans les quartiers noirs
Parce qu’ils n’y sont pas acclimatés
Genre c’est la façon de faire
Qui a vu des vidéos de rappeurs montrant leurs flingues
Et personne n’est noir donc ils ont peur de nous
Et c’est le racisme
La peur que le visage noir provoque chez eux
Un subconscient raciste
Attends, pourquoi il y a des quartiers noirs?
Parce que l’Amérique nous a ségrégué
Nous a désigné à un endroit
Nous a séparé
Nous a foutu en Section 80
Quand on fout le bordel c’est la seule fois où ils nous portent de l’attention
Et l’éducation craint
Chaque jour il y a un autre Freddie Grey pour nous
Une guerre éclate ou des flics
Pourquoi ils nous traitent comme des charpies?
On veut juste un environnement sure pour nos enfants
Mais on n’arrive pas à échapper aux sirènes
Il ne faut pas être un scientifique pour voir où se trouve notre nature violente
On fait face à la pauvreté donc le taux de crime est le plus élevé
Les classes inférieures c’est comme une clôture barbelée avec des rasoirs
Et on est coincé à l’intérieur de ces préjugés racistes
Cette peste de notre société qui élève notre niveau d’anxiété
Chaque fois qu’on voit le visage du diable
Lions, tigres et ours oh mon Dieu!
Plus comme des matraques et des flingues
Et on aime vraiment lorsque vous pensez qu’on est coupable parce qu’on est noir
‘Mais vous vous tuez les uns les autres
Vous vous tirez à la tête pour des trucs bidons comme des casquettes’
Les mères célibataires galérant avec l’abus de substance
Pendant que les gens qui n’ont rien à perdre se tuent les uns les autres pour des chaussures
J’emmerde vos vues républicaines
« Pull ourselves up by our bootstraps, where the fuck is the boots? »
(Impossible à traduire mais en gros ça veut dire: ils veulent qu’on se démerde mais ils ne nous donnent rien pour nous y aider)
Et la rue est comme un narrateur
Tu ne dois pas lire des comics
Ou être dans un personnage
Juste pour voir que pour être noir tu ferais mieux d’être équipé
Avec un Derringer ou tu te feras tirer dessus en Amérique comme Steve Rogers (Captain America)
Parce que personne ne supervise ces flics et
Tu vois toujours des accusations de merde
On les voit tabasser Rodney King et s’en sortir
Donc on n’a pas besoin de toutes vos offres de paix de la part de flics véreux
On va juste continuer à marcher jusqu’à ce qu’on atteigne le Congrès
Mais ils vont dire que t’essaies de prendre une position irrationnelle
Parce que t’essaies de diffamer le drapeau
Mais quelqu’un doit être l’agneau sacrifié
Afin qu’ils puissent lâcher une rage comme pour contre Kapernick si tu ne te lèves pas pour l’hymne national
On l’a élevé, tu ferais mieux de lui rendre grâce ou on te considérera comme un traitre
On te traitera comme Rodney Dangerfield
Ca reste tout de même la terre des braves, le racisme se répand
Afin que la nation entière se sente comme un champ de plantation
Dans un pays qui clame qu’il a été fondé sur les bases des idéaux des Etats-Unis
Qui a fait tuer ses Natives
Ils te font chanter La Bannière Etoilée à un morceau de tissu
Qui représente la même terre de la liberté que celle qui a fait bâtir avec des esclaves

 

 

Pt. I

[Intro]
Hands up, officer don’t shoot
Then pull your pants up, promise you won’t loot
We may never understand each other it’s no use
We ain’t ever gonna grasp what each other goes through

[Verse 1]
Black boy, black boy, we ain’t gonna lie to you
Black boy, black boy, we don’t like the sight of you
Pull up on the side of you
Window rolled down, profiled
And then we wonder why we see this side of you
Probably coming from the dope house
We can let you slide but your tail light is blew, out
We know you’re hiding that Heidi Klum on you
And you’re on another drug charge, homie, it’s back inside for you
And just in case a chase might ensue, we got that tried and true pistol drew right at you we be delighted to unload it
In your bedroom, walk up, and lay that taser in the side of you
What the fuck am I gonna do?
I keep telling myself keep doing like you’re doing
No matter how many lives you ruin
It’s for the red, white and blue
Time to go find a new one and split his head right in two
No one’s ever indicted you
Why?

 

[Chorus: Eminem & (Cheech and Chong)]
‘Cause you’re a white boy, white boy
You’re a rockstar (My momma talk to me
Try to tell me how to live)
White boy, white boy, in your cop car (But I don’t listen to her
‘Cause my head is like a sieve)
White boy, white boy, you’re untouchable (The world’s coming to an end, I don’t even care)
Nobody can tell me shit ’cause I’m a (big rockstar)

 

[Verse 2]
Black boy, black boy, we don’t get your culture and
We don’t care what our government’s done to fuck you over, man
Don’t tell us your attitude’s a result of that
Balderdash, where’d you get the chip on your shoulder at
Why you kicking that soda can?
Pull your pants up
We bought to roll up, and
Throw your ass in the van, cuffed
You don’t have to know our plan or what our intentions are
Our guns are close to our chest
You better show your hands
And put our minds more at ease
And you’ll get shot in the thyroid, ’cause you might die, boy
We fighting a crime war
Here come the swine
Tryna’ clean up these streets from all these minorities
That’s why we call them pigstye’s for
They’re like eyesores to police
Talk to you like you’re a piece of trash
Feels like we’re stuck in a time warp to me
As I kick these facts, and
Get these mixed reactions
As this beat backspins
It like we’re drifting back into the 60s
Having black-skin is risky, ’cause this keeps happening
Throughout history, African-American’s have been treated like shit
And I admit, there have been times where it’s been embarrassing to be a

 

[Chorus: Eminem & (Cheech and Chong)]
‘Cause you’re a white boy, white boy
You’re a rockstar (My momma talk to me
Try to tell me how to live)
White boy, white boy, in your cop car (But I don’t listen to her
‘Cause my head is like a sieve)
White boy, white boy, you’re untouchable (The world’s coming to an end, I don’t even care)
Nobody can tell me shit cause I’m a (big rockstar)

 

Pt. II

[Verse 3]
Seems like, the average lifespan of a white man
Is more than twice that of a black life-spanner
Wonder if sometimes it has a fight scanner
I feel like checking out on life, can’t escape my circumstance
I’d rather hear them say « Die N-word » than Die Antwoord
Ninja, now it’s better to describe banter
But that’s life
Strapped, ’cause we’re strapped financially
And can’t find answers
We’re applying for McDonald’s
It seems like the only franchise that’ll hire, so how can we have higher standards
As Dallas overshadows the battle for Black Lives Matter
We fight back with violence
But acts like that are
Black eyes on the movement
Which makes wack lives madder
At cops and cops madder
And that’s why it’s at a stalemate
Can’t arrive at a compromise so it’s Black Ops
I wonder if we hire more, black cops, the crap stops
The block is our backyard offices
Not the crook spot
Call the attack dogs off of us, man
You always act pissed off at us a traffic stop
And bad cops fuck it up for good cops
And man, stop, sending white cops, into black neighborhoods
‘Cause they ain’t acclimated to ’em
Like that’s the way to do it
Who’s seen some videos of rappers waving guns
And no nobody black so they act afraid of us
And that’s racism
Fear to the black face gives them
A subconscious racist
Wait, why is there black neighborhoods?
‘Cause America segregated us
Designated us, to an area
Separated us
Section-eight’d us
When we tear it up’s the only time attention’s paid to us
And education sucks, every days another
Freddie Grey for us, a levy breaks or fuzz
Why is it, they treat us like dryer lint?
We just want a safe environment for our kids, but can’t escape
The sirens
Don’t take a scientist to see our violent nature lies
In
The poverty that we face so the crime rate’s the highest in
The lowest classes, its like a razor wire fence
And we’re trapped in, these racial biases
That plague our society which makes our anxiety levels raise
Every time we see a devil’s face
Lions, tigers and bears oh my! More like billy clubs and
Gats
And we really love it when you think we’re guilty ‘cause
We’re black
« But you kill each other, facts- you peel each
Others caps, for silly stuff like hats”
Single mother strugglin’ through substance abuse
While people with nothing to lose shoot each other for shoes
Fuck your republican views
Pull ourselves up by our bootstraps, where the fuck is the boots?
And streets act as a narrator
Don’t gotta read comics
Or be that into characters, just to see that just to be black, you better be strapped, with a derringer- or be “capped in America”like Steve Rogers
‘Cause no one overseas, these cops, and
Always see some B charges
We see them beat Rodney King and got off
So we don’t need all your crooked police peace offerings
Just keep marching, til’ we reach congress
But they gonna say you’re tying to take an irrational stance cause you try to slander the flag
But someone has to be the sacrificial lamb
So they call it a Kapernick tantrum if you don’t stand for the national anthem
We raised it, you better praise it or you’ll be made to feel like a traitor, we’ll
Treat you like Rodney Dangerfield
Home of the bravest still, racist spills
So the whole nation feels like a plantation field
In a country that claims that it was foundation on based on united states ideals
That had its Natives killed
Got you singing the Star Spangled Banner to a piece of cloth that represents the land of the free that made people slaves to build

 

Faites tourner !

,