Traduction et paroles de Duckworth de Kendrick Lamar

10 Avr , 2017  

Kendrick raconte la vie d’Anthony ‘Top Dawg’ Tiffith qui a signé Kendrick sur son label à l’age de 15 ans. Il décrit comment il a failli tuer le père de Kendrick lorsqu’il travaillait au drive thru d’un KFC et comment leur amitié a permis à Kendrick de devenir qui il est aujourd’hui.

Le titre du son se réfère au vrai nom du rappeur.

 

 

[Intro]

Ca a toujours été moi contre le monde
Jusqu’à ce que je réalise que c’était moi contre moi
Pourquoi, pourquoi, pourquoi, pourquoi?
Pourquoi, pourquoi, pourquoi, pourquoi?
Souvenez vous juste que ce qu’il se passe sur Terre reste sur Terre!
On va le mettre en marche arrière

 

[Snippet]

Chérie je t’ai dis tellement de fous
Et je te le dis encore une fois
Juste pour te rappeler mon coeur que mon…

 

[Couplet]

Oh Lamar, Sainte Marie et marijuana, les temps sont durs
Je prie avec les hooligans, les hombres sont toutes dans l’obscurité
Association avec les démons et les proches, je suis une star
La vie est un drole d’enculé
Un vrai comédien, tu dois l’aimer, tu dois lui faire confiance
Je pourrais buguer, les publireportages et pas de sommeil
Introverti par mes pensées
Les enfants écoutez, ça devient sérieux
Vous voyez, il était une fois dans les quartiers de Nickerson Garden
L’objet était de traiter et de digérer le dialecte de la pauvreté
Adaptation inévitable, la violence des flingues, les piaules de drogués
Les polices fédérales qui descendaient dans les immeubles et les professionnels de la drogue
Anthony était le plus agé des sept
Bien respecté, calme et posé
Riant et faisant des blagues a rendu la vie plus facile
Les temps durs, maman qui prenait de la drogue
Un enfant de quatre ans disant à sa nanny qu’il avait besoin d’elle
L’histoire de sa famille était remplie de pimps et de gangsters
Il était censé être dangereux
Se faire du fric et commencer à vendre
A 15 ans il grattait son jeans avec des pièces de 25 cent
Il s’est même fait sucer par une fumeuse le weekend dernier
A évité un policier qui travaillait pour son grand pote
Un petit gangster, gradué à une brique sur lui
10.000 dollars d’un projet de construction
C’était par jour, il a vu son premier million à 20 ans
Il a eu quelques bébés, quelques tireurs
Il s’est fait attrapé pour meurtre, empreintes sur le flingue
Ils assumaient mais les témoins ne pouvaient pas le prouver
C’était lorsqu’il a tourné son dos
Et qu’ils ont tué son cousin
Il a gagné le procès et est retourné dealer
Talkie walkie, Anthony sonnait
Le premier dans le ghetto avec la Mustang Two-Tone
La 5.0, ils disent que les flics sont venus
Circulant autour des parkings
Et descendant de leur véhicule pendant qu’ils emmerdaient les dealers aux coins de rues
Les flics corrompus ont dit à Anthony qu’ils devraient se mettre ensemble
Il les a envoyé chier et est retourné au Kentucky Fried Chicken
Tu vois, à cet endroit
Il y avait un négro à la peau claire qui parlait beaucoup
Avec des cheveux crollés et un écart dans ses dents
Il travaillait à la fenêtre, son nom était Ducky
Il venait de la rue le Robert Taylor Homes
Les quartiers du Southside, Chiraq, le Terror Dome
Il a conduit jusqu’en Californie avec une femme et 500 dollars
Ils ont eu un fils espérant qu’il irait au Collège
Dealant sur le coté avec un taf normal
Cadillac Seville, avec laquelle il emmenait son fils en weekend
Un style vestimentaire de trois pièces avec son nom sur la poche
A travers la rue
Anthony comptait le voler
Il avait voler l’endroit avant en 84
C’était lorsque l’affiliation aux gangs signifiait huit équipements de guerre
Tellement de proches nous disent, nous font croire que c’est le travail du diable
Qui nous tue, intelligent, criminel
Des propositions répandues avec des flingues
Ducky était bien au courant, ils avaient volé le manager
Et tiré sur un client l’année passée
Il s’est dit qu’il allait se mettre de leur coté
Poulet gratuit chaque fois qu’Anthony faisait la file
Deux biscuits en plus, Anthony l’appréciait et l’a laissé tranquille
Ils ne l’ont pas tué, en fait ça avait l’air
Qu’ils étaient les derniers à survivre
Faites attention, cette décision a changé leur vie à tous les deux
Une malédiction à la fois, inversé le manifeste
Et le bon karma et je vais te dire pourquoi
Tu prend deux étrangers
Et les met dans des situations difficiles
Tu leur donnes une âme afin qu’ils puissent
Faire leur propre choix et vivre avec
Vingt ans après, ces mêmes étrangers
Tu les fais se rencontrer à nouveau
A l’intérieur d’un studio d’enregistrement où ils récoltaient leurs bénéfices
Ensuite tu commences à te rappeler de cet incident avec le poulet
Qui aurait pu croire que le plus grand rappeur
Serait venu d’une coincidence
Parce que si Anthony avait tué Ducky
Top Dawg aurait pu prendre perpétuité
Alors que moi j’aurais grandit sans père et serais mort dans une fusillade

 

Kendrick Lamar - DAMN.

View Results

Loading ... Loading ...

Catégorie spéciale sur l’album DAMN. de KENDRICK LAMAR, toutes les infos et autres ici

 

[Intro]
It was always me versus the world
Until I found it’s me versus me
Why, why, why, why?
Why, why, why, why?
Just remember what happens on earth stays on earth!
We gon’ put it in reverse

 

[Bridge]
Darling I told you many times
And I am telling you once again
Just to remind you sweetheart that my—

 

[Verse]
Oh Lamar, Hail Mary and marijuana, times is hard
Pray with the hooligans, shadows all in the dark
Fellowship with demons and relatives, I’m a star
Life is one funny mothafucka
A true comedian, you gotta love him, you gotta trust him
I might be buggin’, infomercials and no sleep
Introverted by my thoughts
Children listen, it gets deep
See once upon a time inside the Nickerson Garden projects
The object was to process and digest poverty’s dialect
Adaptation inevitable, gun violence, crack spot
Federal policies raid buildings and drug professionals
Anthony was the oldest of seven
Well respected, calm and collected
Laughin’ and joking made life easier
Hard times, momma on crack
A four-year-old telling his nanny he needed her
His family history pimpin’ and bangin’
He was meant to be dangerous
Clocked him a grip and start slangin’
Fifteen scrapin’ up his jeans with quarter pieces
Even got some head from a smoker last weekend
Dodged a policeman workin’ for his big homie
Small time hustler, graduated to a brick on him
Ten thousand dollars out of a project housing
That’s on the daily, seen his first mil twenty years old
Had a couple of babies, had a couple of shooters
Caught a murder case, fingerprints on the gun
They assumin’, but witnesses couldn’t prove it
That was back when he turned his back
And they killed his cousin
He beat the case and went back to hustlin’
Bird shufflin’, Anthony rang
The first in the projects with the two-tone Mustang
That 5.0 thing, they say 5-0 came
Circlin’ parkin’ lots and parking spots
And hoppin’ out while harrasing the corner blocks
Crooked cops told Anthony he should kick it
He brushed them off and walked back
To the Kentucky Fried Chicken
See at this chicken spot
There was a light-skinned nigga that talked a lot
With a curly top and a gap in his teeth
He worked the window, his name was Ducky
He came from the streets the Robert Taylor Homes
Southside Projects, Chiraq, the Terror Dome
Drove to California with a woman on him and 500 dollars
They had a son hoping that he’d see college
Hustlin’ on the side with a nine to five to freak it
Cadillac Seville, he’d ride his son around on weekends
Three-piece special with his name on the shirt pocket
‘Cross the street from the projects
Anthony planned to rob it
Stuck up the place before back in ’84
That’s when affiliation was really eight gears of war
So many relatives telling us, selling us devilish works
Killing us crime, intelligent, felonious
Prevalent proposition with nines
Ducky was well aware, they robbed the manager
And shot a customer last year
He figured he’d get on these niggas good sides
Free chicken every time Anthony posted in line
Two extra biscuits, Anthony liked him and then let him slide
They didn’t kill him, in fact it look like
They’re the last to survive
Pay attention, that one decision changed both of they lives
One curse at a time, reverse the manifest
And good karma and I’ll tell you why
You take two strangers
And put ’em in random predicaments
Give ’em a soul so they can
Make their own choices and live with it
Twenty years later them same strangers
You make ’em meet again
Inside recording studios where they reaping their benefits
Then you start reminding ’bout that chicken incident
Whoever thought the greatest rapper
Would be from coincidence
Because if Anthony killed Ducky
Top Dawg could be servin’ life
While I grew up without a father and die in a gunfight

 

(Gunshot)

 

(Reversed Audio)

 

So I was taking a walk the other day…

 


Rejoins nous sur Facebook !


Sondage

Kendrick Lamar - DAMN.

View Results

Loading ... Loading ...