booba

Top 30 des meilleures punchlines de Booba, un grand monsieur

15 Sep , 2016  

Combien de rappeurs peuvent se vanter d’être aussi « quotable » qu’Elie Yaffa ? On a fait un top 30 comme ça, mais on peut très bien en sortir une centaine sans se forcer. « Haters gonna hate ». Booboo, surtout ne change rien.

 

    1. « Je traîne en bas de chez toi je fais chuter le prix de l’immobilier »
      (Boulbi)
    2. « Si y’a des biatches partout, c’est que j’suis dans la boîte/Si ça fait mal, que tu cries, que tu jouis, c’est que j’suis dans ta chatte »
      (Jour de paye)
    3. « Hors de portée, mort de rire sans remords quand j’écoute les menaces de mort des forces de l’ordre »
      (Pas l’temps pour les regrets)
    4. « J’aime un keuf quand son slip jaunit/Qu’y dit « oh non »/Lunatic au microphone c’est l’Amazonie »
      (Avertisseurs)
    5. « J’aimes les ‘tasses mais j’veux pas dire à mes gosses que/Elles aiment les grosses voitures et les grosses queues »
      (Si tu kiffes pas)
    1. « La vie c’est dur, ça fait mal dès qu’ça commence / c’est pour ça qu’on pleure tous à la naissance »
      (Groupe sanguin)
    2. « Ma descendance est morte dans un rouleau de sopalin »
      (Izi monnaie)
    3. « J’ai fait la guerre pour habiter rue de la paix »
      (Jour de paye)
    4. « Je vais régner assis négro, je vais mourir de-bout sur le podium il n’y a que nous /Tu veux t’assoir sur le trône, faudra t’asseoir sur mes genoux « 
      (Jour de Paye)
    5. « Des fois j’me dope comme un coureur cycliste. Quand se réveillent mes cicatrices, j’me sens si seul et si triste »
      (Pitbull)
pantheonCrédits photo : Booba
    1. « L’oeil de Rocky, les couilles à Rocco/Grand Cherokee et trop d’popo dans les propos »
      (Le bitume avec une plume)
    2. « J’suis pas né dans l’ghetto, j’suis né à l’hosto/Loin des stups et des idées stupides, putain c’que j’suis devenu /Un crève l’oseille et l’shit adoucit l’choc/Grosse envie d’chèques, un parasite en chute libre sans parachute »
      (Avertisseurs)
    3.  » Les rappeurs m’envient, sont tous en galère. Un jour de mon salaire c’est leur assurance vie. »
    4. « C’est pas qu’j’aime pas me mélanger, mais disons/Simplement qu’les aigles ne volent pas avec les pigeons ! » »
      (Pigeons)
    5. « C’est sur le béton qu’on pousse c’est a Fleury qu’on fane »
      (Soldats)
    1. « Heureusement des kilos d’shit’ viennent de la côte/Chez nous on dort plus, chez nous le marchand d’sable sniffe de la coke »
      (Tallac)
    2. « Je fais des dons d’urine pour que la France entière se désaltère/L’Afrique c’est la terre, à leur santé je déblatère »
      (Le duc de boulogne)
    3. « Je voudrais qu’on parle moi aux nymphomanes pas aux infos »
      (Le mal par le mal)
    4. « Si tu m’vois enculer ta dinde, ne crois pas qu’je fête Noël « 
      (Jour de paye)
    5. « Moi j’suis un griot, amateur d’voitures allemandes/N’essaie pas d’mettre à l’amende, ou tu vas chier par un tuyau »
      (Tallac)
    1. « Chez nous même les culs-de-jatte donnent des coups d’genou »
      (Si tu kiffes pas)
    2. « Barbu comme carlos boozer, c’était juste moi dans ton cul, t’as cru qu’on était plusieurs »
      (Bakel city gang)
    3. « J’en suis où j’en suis, malgré tellement d’erreurs/J’suis trop en avance pour leur demander l’heure »
      (Pitbull)
    4. « Le son vient de la Benz le tien vient de la benne/Couleur ébène plus le combat est dur plus la victoire est belle »
      (Garcimore)
    5. « M.C, tend moi la main pour que j’écrase mon mégot/Putain de sono dans le coffre, plus de place pour y mettre un négro »
      (Game Over)
    1. « Six heures du mat’ en cage ces pédés d’condés me questionnent/Bien entendu je nie, je n’reconnais personne/Qui à honte d’être un négro à part Michael Jackson ?/Shoota Babylone, à bord d’une Martin Aston
      (Double Poney)
    2. « Moi et mes kheys on part sur la Lune, amuse-toi bien en Meurthe-et-Moselle/Ma question préférée : qu’est-ce j’vais faire de tout cet oseille ? »
      (Kalash)
    3. « T’as un portefeuille à damier mais t’as rien à damer/J’suis plus dangereux qu’un camé armé, qu’un Kaméhamé »
      (Caramel)
    4. « A force de m’plaindre, j’attends plus l’argent, j’vais l’prendre/Dérivé trop jeune, j’peux plus redescendre/Et j’essaie d’pas d’être en chien d’janvier à décembre »
      (Ma définition)
    5. « Loin du shtar j’y pense en faisant du ski-nautique/J’te prends matin midi et soir biatch comme un antibiotique »
      (Paname)

« Si t’aimes pas renoi, tu commente pas et puis c’est tout. »

 

SOURCE: Topito