1. « Personne ne peut vous donner la liberté. Personne ne peut vous donner l’égalité ou la justice. Si vous êtes un homme, c’est à vous de la prendre. »
  2. « Si vous ne vous levez pas pour quelque chose, vous tomberez pour n’importe quoi. »
  3. « Il faut reconnaître tout être humain, sans chercher à savoir s’il est blanc, noir, basané ou rouge; lorsque l’on envisage l’humanité comme une seule famille, il ne peut être question d’intégration ni de mariage inter-racial. »
  4. « Si vous n’êtes pas prêt à mourir pour elle, sortez le mot « liberté » de votre vocabulaire. »
  5. « Nous sommes non-violents avec les gens qui sont non-violents avec nous. »
  6. « Trébucher n’est pas tomber. »
  7. « On ne peut penser à être acceptable aux yeux des autres avant de l’être pour nous-mêmes. »
  8. « Que l’on soit chrétien, musulman, nationaliste, agnostique, athée, il nous faut d’abord apprendre à oublier nos différences. »
  9. « Tant que vous êtes dans votre bon droit, dans le cadre de la loi, en accord avec votre morale et la justice, mourrez pour ce en quoi vous croyez. »
  10. « Un bulletin de vote est une balle. On ne vote pas tant qu’on ne voit pas la cible, et si la cible est hors d’atteinte, on garde le bulletin dans la poche. »
  11. « Vous voulez savoir ce que le mot intégration veut vraiment dire ? Ça veut dire mariage mixte. Vous ne pouvez pas avoir d’intégration sans mariage mixte. »
  12. « On me dit prêchant la violence, je réponds que c’est un mensonge. Je ne suis pas pour la violence gratuite, mais pour la justice. »
  13. « Paix et liberté ne peuvent être séparées, car personne ne peut être en paix tant qu’il n’est pas libre. »
  14. « Les gens ne réalisent pas à quel point un simple livre peut changer toute une vie. »
  15. « Il n’y a pas mieux que l’adversité. Chaque défaite, chaque déchirement, chaque perte, contient sa propre semence, sa propre leçon qui nous permet de faire mieux la fois suivante. »
  16. « Soyez calme, soyez courtois, respectez la loi, respectez tout le monde; mais si quelqu’un lève la main sur vous, envoyez le au cimetière. »
  17. « Si vous ne connaissez pas la critique, vous n’aurez probablement pas de succès. »
  18. « Quand vous tendez l’autre joue, vous vous retrouvez esclave pour 1000 ans. »
  19. « La vérité est du côté des opprimés. »
  20. « Mon père ne connaissait pas son vrai nom. Mon père a hérité son nom de son grand-père qui l’avait lui-même hérité de son grand-père qui l’avait hérité de son maître. »