autoecole-600x394

Top 10 des phrases qui hérissent le poil des moniteurs d’auto-écoles

13 Sep , 2016  

Passer son permis de conduire est de plus en plus dur et de plus en plus onéreux. C’est à ce prix qu’on améliore les bilans de la sécurité routière et qu’on responsabilise les conducteurs qui se comportent parfois mieux quand ils savent à quel point leurs points sont précieux. C’est un fait. Mais est-ce bien nécessaire de faire part de cette frustration aux moniteurs d’auto-école ? Pas sûr.

    1. « J’m’en fous de savoir comment on ouvre le capot. On peut rouler? »
      Ok… dans ce cas j’écris dans ton dossier « il s’en fout… de ce qu’il y a… sous le capot… » et l’examinateur ne te posera pas de question là dessus le jour de l’épreuve. Voilà, on avance! Allez, démarre !
    2. « Mon cousin, lui, il a passé son permis en 20 heures ! »
      Ah mais c’est différent ! Tu es le cousin du mec qui l’a passé en 20h? Excuse-moi, je ne t’avais pas reconnu… effectivement, tu es dispensé de prendre d’autres leçons. C’est ça d’avoir des relations.
    3. « C’est débile de s’arrêter au Stop quand y’a personne… »
      Non. Ce qui est débile, c’est d’imaginer qu’un moniteur d’auto-école te dise « effectivement, c’est complètement con, quel rapport entre le mot « stop » et le fait de s’arrêter ? »
    4.  » Pourquoi j’dois tourner la tête dans l’angle mort, je le sais qu’il n’y a personne !? »
      On a déjà eu cette discussion avec le Stop… Mais t’as raison, tente le coup à l’examen, si l’examinateur te demande « vous ne vous arrêtez pas au feu ? », tu répondras « non, mais c’est bon, je savais qu’il n’y avait personne », il est très probable qu’il te dise « ok, bien joué ! ».
    5. « Pourquoi tu freines, j’allais le faire?!!!? »
      Ah d’accord… donc si je vois un obstacle, je te demande d’abord : « tu comptes freiner ? Oui ? Non ? Non ??? Ok, alors je vais le faire, voilà. » Avec ça, on est sûr ne ne pas avoir d’accident.
    6. « J’le passe quand mon permis ? Parce que là, j’ai plus d’sous… »
      Effectivement, il y a une règle dans les auto-écoles qui permet à un candidat d’obtenir automatiquement son permis quand il considère qu’il a dépensé assez de fric en leçon de conduite… C’est pareil en médecine, quand tu as vu pris assez de rendez-vous chez le toubib, tu es automatiquement soigné, c’est magique.
    7. « Nan mais c’est abusé, l’examinateur a ses têtes ! »
      Oui, l’examinateur adore refuser leur permis à certains candidats. Pour le plaisir de les retrouver dans quelques semaines… On soupçonne même qu’il touche une prime à chaque permis refusé à un candidat expérimenté « bien joué, vous avez trouvé une bonne excuse pour le recaler, on n’aimait pas sa gueule de toute façon… voilà votre chèque! »
    8. « De toute façon, dans quelques années, toutes les boites seront automatiques ! »
      Ouais, et toutes les voitures seront volantes, donc pas besoin de vérifier les pneumatiques non plus. Et un jour, on pourra se téléporter d’un lieu à l’autre, alors les règles de priorité, hein… Du coup, je t’inscris à l’exam’ en 2564, quand tout ça sera en place ?
    9. « Je le repasse quand mon permis, j’en ai vraiment besoin ! »
      Excuse-moi, je comptais plutôt attendre que tu sois prêt pour l’épreuve avant de te dire de le passer, mais effectivement, si tu en as besoin, ça change tout, je t’inscris cet après-midi. Bonne chance !
    10. « C’est quand même hyper cher l’heure de conduite ! »
      C’est sûr, on a la belle vie nous autres les moniteurs… glander toute la journée à la place du mort avec des conducteurs débutants qui nous expliquent que c’est con de s’arrêter au feu, on ferait ça gratuitement tellement c’est sympa. Et si tu ne passes pas la seconde, là, ton heure de conduite va juste permettre de payer l’essence, donc reste un peu concentré.

Sources: un beau métier (malgré tout)

 

SOURCE: Topito