une-hater-600x356

Top 10 des conseils pour être un bon hater sur Internet

3 Nov , 2016  

Avec près de 5 millions de chômeurs, nombreuses sont les filières bouchées en France. Au classement des occupations les plus obstruées on trouve évidemment graphiste, community manager et bien sûr hater. Alors oui, c’est pas encore payé, mais manifestement ça passionne des tas de gens. Donc pour vous permettre de vous démarquer on vous a fait un guide aux petits oignons pour être le hater le plus efficace de l’hexagone.

  1. Ne finissez même pas la lecture de l’article
    À la rigueur, ne la commencez même pas, rien qu’à la photo on sent bien que ça va être minable. Si vous commencez à essayer de comprendre ce qu’a essayé de faire le rédacteur, vous risquez de vous apercevoir qu’il fait partie de l’espèce humaine et ça aura forcément une influence néfaste sur votre haine.
  2. Criez au plagiat
    Pas besoin de vous taper la vidéo en entier, pour savoir que ce pignouf a sûrement tout pompé sur quelqu’un. Votre argumentaire aura toujours plus de poids si vous le décrédibilisiez dès le départ. « Non seulement c’est nul, mais en plus c’est pas de toi ». Imparable !
  3. Dites que « c’était mieux avant »
    Un bon hater c’est avant tout quelqu’un qui a aimé « au bon moment ». Et ce moment c’est quand ? Et ben c’est « avant », toujours « avant ».
  4. Soignez votre nom, un vrai hater ne s’appelle pas Bernard
    Prenez de préférence le nom d’un personnage obscur de fiction, si vous le sortez d’un film, vérifiez bien qu’il n’y a pas eu de livre avant parce qu’évidemment : « le livre est mieux… encore faut-il savoir lire ».
  5. Reprenez point par point les poins énoncés dans l’article
    Il est temps de montrer que vous n’êtes d’accord sur rien. Mais comme vous êtes sympa, vous allez quand même éclairer ces gogos de lecteurs pour essayer d’instruire ces incultes. Surtout, ne mettez pas les sources qui appuient vos propos, si les commentateurs n’ont pas encore compris qu’il fallait vous croire sur parole, c’est que décidément ils n’ont rien compris.
  6. Commencez chaque phrase par « euh… »
    Il est important que les gens comprennent dès le départ que vous n’êtes pas là pour beurrer des tartines. Vous blâmez, vous attaquez, bref, vous n’êtes pas un jojo, et ce « euh.. » c’est la plus belle des manières de montrer que vous n’êtes pas d’accord.
  7. N’oubliez pas de critiquer le physique si l’auteur a un avatar
    On ne sait même pas pourquoi vous vous emmerdez à déconstruire les propos de cette tâche puisque de toute façon il est trop (gros, grand, beau, vieux, petit, la liste est infinie). Ne mettez pas de photo de vous même en Avatar, ces ploucs de rédacteurs pourraient user du même procédé.
  8. Sachez parfois être laconique
    Privilégiez avant tout les mots de 3 lettres, tel « Bof » « Nul » et surtout « Old ».
  9. Souhaitez la mort des gens
    C’est bon ça. Le but c’est qu’ils pleurent la nuit, et qu’ils finissent par penser que la race humaine est abominable. Vous êtes malheureux c’est tout de même la moindre des choses que vos contemporains le soient aussi.
  10. Surtout ne vous contentez pas d’une fois, c’est dans la régularité que vous vous affirmerez
    La hate est un marathon pas un 100 m. Le premier Kevin venu peut faire un coup d’éclat, un one shot. Mais le vrai hater n’hésitera pas à venir commenter toutes les vidéos d’une chaîne. Sans oublier les tweets, les post instagram et les statuts Facebook.

Voilà, on espère qu’on saura vous guider sur votre chemin. Que la paix et la hate soit avec vous mes frères et sœurs.

Source : Toutes les pages internet à partir du mot « Commentaires »

 

SOURCE: Topito