Joell Ortiz au top, malgré l’instru (si on peut l’appeler comme ca) pourrie.

Faites tourner !