Rick Ross – Mastermind (review – 62%)

28 Fév , 2014  

rickross-mastermind

Je savais que je ne devais pas m’attendre à du haut niveau, surtout après avoir écouté les premiers extraits, mais j’espérais quand même quelques tueries. Surtout niveau prods où même si elles sont bonnes pour la plupart (et surtout Rich Is Gangsta, War Ready, Drug Dealer’s Dream, Walkin On Air, Oyster), ce ne sont pas non plus de grosses tueries.

Quant aux thèmes des chansons bah je vais pas vous faire un dessin, mais si je devais en faire un ca se résumerait à 4 roues et un volant, le gars il m’a impressionné dans l’art de parler de caisses sur la quasi totalité de l’album, il peut pas s’en empêcher. Je rêve d’un beef entre lui et Game, ca va se disser à coup de marques de voitures. Mais bon faut être honnête, ca ne parle pas que de ca non plus, le reste des sujets: le fric et les putes. Du coup pour les lyrics non plus je ne vous ferai pas de dessins, mais si je devais en faire un ce serait un gribouilli de mon fils de 5 ans, et vu que je n’ai pas de fils, ca vous donne une idée du niveau. 

Il y a quand même la chanson Blessing In Disguise qui sort du lot, grace à Scarface biensur (meilleur couplet de l’album), par contre j’ai été déçu par le refrain de Z-Ro.

Voila donc un album qui s’écoute pour l’instru, l’ambiance, ainsi que pour réviser son examen de garagiste, comme je m’y attendais. EA Sports devrait faire un Need For Speed spécial Rick Ross, avec toutes les voitures dont il parle sur ses albums, prévoyez 50 GO de libre. 

[divide]

 

A écouter:

Blessing In Disguise (70,54)

 

[divide]

Détail des notes:

rickross-mastermindnotes
[divide]

Système de notation d’albums

[divide]

Faites tourner !