gunit-xxlcovertop

Prodigy raconte la réunion où 50 Cent a passé un savon au G-Unit

21 Déc , 2016  

Nous sommes en 2007, deux ans après que 50 Cent ait signé Mobb Deep et MOP sur G-Unit Records. 50 n’était pas content du travail de la plupart des artistes sur le label et les a convoqué pour une réunion racontée par Prodigy:

 

50 Cent m’a appelé dans son bureau, avec tout le G-Unit: quand moi et Havoc sommes arrivés, Olivia était là, avec Banks, Yayo, le manager d’MOP, et Young Buck était au téléphone. Mase n’a jamais signé sur le label parce que Puffy demandait trop d’argent pour racheter son contrat sur Bad Boy Records.

 

50 a commencé:

« Je vous ai appelé aujourd’hui, parce que je veux que vous sachiez que j’ai dépensé beaucoup d’argent pour vous faire de la promo en tournée et autres. Et je n’ai pas vu le bénéfice de mes investissements. Et en plus, j’ai entendu que certains d’entre vous ne sont pas heureux. »

 

Il se retourne vers Olivia:

« Pour commencer, j’ai dépenser énormément d’argent pour ta coiffeuse, ta maquilleuse, styliste, du temps en studio, et je ne te vois faire aucun hits pour sortir un album. »

Olivia a essayé de se trouver des excuses mais elles n’étaient pas assez bonnes.

 

50 s’est ensuite tourné vers le manager d’MOP:

« Et en ce qui concerne MOP, je vous ai laissé le studio de ma maison pour plusieurs mois, et je ne vois aucun travail qui est fait. Mobb Deep a fait plus de 40 sons pendant quelques semaines avant même qu’on signe le contrat. Ca fait presque un an et je n’ai vu aucun effort de votre part. »

Le manager d’MOP a essayé de trouver des excuses mais elles n’étaient pas assez bonnes.

 

Ensuite il s’est tourné vers Banks:

« Et je ne sais pas quel est ton problème, tu as une bonne éthique de travail, tu fais de bonnes chansons, mais tu fais comme si tu n’avais pas envie de faire la promotion qu’il faut pour bien vendre l’album. Je sais que t’as eu des problèmes personnels avec ta famille récemment, mais j’ai perdu ma mère Banks, je sais ce que ça fait de perdre un membre de sa famille. Mais ça ne m’a pas arrêté de faire ce qu’il y avait à faire. »

Banks venait de perdre son père et était en deuil, donc il avait probablement pas fait la promo nécessaire.

J’ai commencé à me sentir mal à l’aise en écoutant la conversation entre 50 et Banks. Ca avait l’air personnel, et je me disais que ce n’étaient pas les affaires de Mobb Deep, mais 50 voulait qu’on l’entende.

 

50 a continué:

« J’ai entendu que vous étiez déçu des ventes de vos albums. J’ai pourtant été sur des chansons de tous vos albums, j’ai écrit des refrains, j’étais dans des clips, c’est à vous d’être lyricalement à votre meilleur, et faire le travail qu’il faut pour vendre et faire la promo de votre projet. Je ne vais pas tout faire pour vous. En fait, je ne ferai plus de featurings sur vos sons ou clips, parce que c’est moi qui porte tout. Vous allez devoir commencer à aussi porter. Yo Buck t’es là? T’as entendu ce que j’ai dit? »

Buck marmonne au téléphone.

« Ouais ouais je suis là 50, t’inquiètes pas 50. J’ai des hits sur cet album on est bon. »

Je me suis dit que c’était quelque chose de très irrespectueux. Qu’est-ce qu’il essaye de dire? Que son album est meilleur que ceux de 50, Mobb Deep, Yayo et Banks? Je pense que Buck a choisit les mauvais mots.

 

Ensuite 50 a continué:

« Yayo était en prison, et son album était en pause jusqu’à ce qu’il soit sorti, il a raté beaucoup de grosse promo pendant qu’il était parti, mais il a fait ce qu’il avait à faire lorsqu’il est revenu chez lui. »

Yayo l’a coupé et a dit:

« Je ne me plains pas des ventes d’albums, ça me va, quoi qu’il faudra faire je le ferai. »

 

Et 50 a dit:

« Regardez ce que P a fait avec son clip sur internet (je pense que c’était ABC), il a tourné un clip pour un son de mixtape, de sa propre poche, il n’attend pas de moi que je l’aide, il se pousse lui même, il se fait son propre buzz. Vous devez faire des choses comme ça. »

 

Ensuite Banks est intervenu:

« Quoi? Il y a que moi que ça concerne? Parce que t’as l’air d’être plus focalisé sur moi. »

50 répond:

« Non, ça ne concerne pas que toi, je parle à tout le monde, mais tu dois commencer à faire ta promo avant de commencer à te plaindre de tes ventes d’albums. Je veux que tout le monde regarde sous la table et me dise ce qu’il voit. »

Tout le monde a regardé sous la table, perplexe.

« Je ne vois personne qui porte des sneakers G-Unit. Je vois Gucci, Louis, Fendi, Timberland, mais je vous paye en sponsoring chaque mois pour porter des G-Unit. »

50 a fait ce deal de sponsoring avec Yayo, Banks, Buck et peut-être Olivia avant que Mobb Deep signe. On ne faisait pas partie de ce deal, donc il ne s’adressait pas à nous.

« A partir de maintenant, je met fin à ce deal, et vous ne toucherez plus vos chèques. »

Je m’étais dit que si 50 nous avait proposé ce deal, j’aurais porté des G-Unit en dormant, et dans mon cercueil.

 

Buck a de nouveau marmonné au téléphone.

« T’inquiètes pas 50 j’ai compris, moi et Spider Loc on va déchirer. Fais moi confiance. »

Buck devait juste fermer sa gueule et écouter ce que 50 disait. Il devait sortir un bon album au lieu de parler.

 

Banks est intervenu:

« Il n’est pas content, personne n’est content avec ce label. »

Banks a jeté sa casquette sur la table et est retourné dans sa chaise.

50 a regardé Banks et a dit:

« Ha ouais? Tu veux faire comme Game et faire ton propre label? Pas de problèmes, je vais appeler mon avocat et lui dire de t’avoir un deal chez Geffen et tu pourras faire ton propre truc à partir de là. »

Banks a quitté la réunion fou de rage.

 

Une semaine plus tard, 50 a viré Olivia et MOP du label.

 

, ,