Partners In Rhyme: The True Story of Infinite, le docu qui retrace les débuts de la carrière d’Eminem

18 Nov , 2016   Video

Dans ce court documentaire sorti à l’occasion du 20ème anniversaire d’Infinite, on en apprend un peu plus sur les débuts difficiles de la carrière d’Eminem et la confection de son tout premier album qui, en floppant, a failli condamner sa carrière dans le rap, jusqu’à ce qu’il s’en sorte en se transformant en Slim Shady.

 

Eminem parle de sa rencontre avec les Bass Brothers fin des années 80 chez lesquels il a enregistré Infinite une dizaine d’années plus tard.

« Quand je les ai rencontré j’avais 14 ou 15 ans. J’étais juste heureux d’être en studio, je m’en foutais de ce que je faisais, j’étais content d’être en studio. A l’époque je n’étais pas prêt, j’essayais encore de savoir qui j’étais, ou à quoi je voulais que ma musique ressemble. J’imitais ce que faisaient les autres. Je me disais que j’étais trop jeune pour avoir mon propre style. »

 

Il explique sa période de battles et l’enregistrement et la sortie d’Infinite.

« A l’époque d’Infinite j’avais 20 ans et je faisais beaucoup de battles pour me faire un nom et représenter le fait d’être le seul gars blanc. C’était le sujet de discussion: ‘le gars blanc a fait ceci, a fait cela etc’. Vers cette époque là, j’allais en studio et payais avec mon propre argent pour enregistrer et sortir ma propre cassette, c’était Backstabber et la face B était Biterphobia. Et ils (Bass Brothers) m’ont entendu rapper et faire les sons, et ils ont kiffé et ça les a intéressé. C’est à ce moment là qu’ils se sont dit qu’on pouvait essayer de sortir une autre cassette et des vinyles pour laisser les dj les passer en soirées et les vendre pour se faire de l’argent dessus. »

 

Malheureusement, l’album a floppé et ne semblait interressé personne.

« Mais ça n’a pas prit et l’album a floppé. Toutes les autres cassettes et cd qu’on a pas pu vendre ont été données gratuitement à d’autres endroits dans d’autres villes pour essayer de générer quelque chose, en espérant que quelqu’un d’important finirait par l’entendre. Et à ce moment, tout semblait foutre le camp parce que personne n’écoutait. Je m’étais dit: ‘C’est le meilleur que je peux faire, si ça ne marche pas, tant pis je ne réussirai pas.’ « 

 

Frustré par cet échec mêlé à des passages difficiles de sa vie, Eminem a changé de style et s’est transformé en Slim Shady avec le succès qu’on lui connait.

« J’ai traversé des événements qui ont changés ma vie, des merdes se sont produites dans ma vie, et la façon dont je rappais est devenue plus hostile du style ‘j’emmerde le monde’. Je parlais de faire des overdoses et d’emmerder la vie et là ça a intéressé les gens. On aurait dit que dès que j’avais commencé à m’en foutre de ce que je disais, les gens ont commencé à s’y intéresser. C’était un genre d’effet inversé style: ‘Je t’emmerde, je m’en fou si tu m’aimes ou pas.’ ‘Oh ben maintenant on te kiff.’ « 

 

,