Beaucoup de gens le savent maintenant, Orlando Anderson est celui qui a pressé la détente plusieurs fois à Las Vegas en septembre 1996, mettant fin prématurément à la vie de Tupac. Même si il n’a jamais été accusé ou poursuivi en justice pour ce crime, ce n’était un secret pour personne à Los Angeles et pourtant, Tupac ne sera jamais vengé, Orlando décédant moins de deux ans plus tard au cours d’une fusillade qui n’avait rien à voir avec le meurtre du rappeur.

Orlando Anderson, meurtrier de Tupac

Deux policiers qui étaient affectés à l’unité antigangs de Compton expliquent comment Orlando est mort:

« La grand mère d’Orlando était décédée la veille. Et apparemment il a bu toute la nuit avec l’un de ses meilleurs amis. Et ils sont allés dans un endroit appelé (qqchose)Burger juste en face de chez lui pour aller se prendre quelque chose à manger, quand il voit un gars qui devait à son oncle et à son ami 5.000 ou 10.000 $ liés à la coke.. Et donc il avait bu et il va chercher son flingue dans la voiture et décide de lui foutre la pression au sujet du fric. Et des gars du gang (de celui qui devait du fric) sont arrivés en se demandant ce qu’il se passait. Et Orlando sort son flingue et tire sur un ou deux membres du gang, et un autre tire sur Orlando et le touche au cœur. Il n’est pas resté en vie longtemps après ça. »




« Le pote d’Orlando a pris le flingue et a commencé à tirer sur le gars qui a tiré sur Orlando. Ensuite ils ont pris la fuite en voiture et se sont accidentés et on est arrivé au moment où on sortait Orlando de la voiture, l’autre gars avait fuit en abandonnant le flingue. On attendant les ambulanciers et un de nos collègues parlait à Orlando et il prenait sa dernière respiration. Deux des personnes sur lesquelles ils ont tirées sont également mortes. Donc c’était un triple meurtre et c’était lié à la drogue. Ca n’avait rien à voir avec Tupac. »

Mais alors, si tout le monde savait que c’était Orlando qui avait tué Tupac, pourquoi est-ce qu’il ne s’est pas fait descendre avant?

Mob James, ancien associé de Suge Knight, répond:

« En premier lieu, Orlando ne restait pas assis chez lui ou posté au coin de la rue à nous attendre en se demandant: ‘Quand est-ce que ces gars vont venir me tuer?’ Si on avait eu une opportunité, on l’aurait tué. »

 

Preuve qu’ils ont essayé activement de trouver Orlando: dans les 10 jours suivant la mort de Tupac, 11 fusillades entre Southside Crips et Mob Pirus ont eu lieu, tuant trois de leurs membres.




Suivez-nous sur Twitter

Pour ceux qui veulent aider Adramatic Hip-Hop en échange de contenus exclusifs

Faites tourner !