Nas-HipHopIsDeadtop

Nas – Hip-Hop Is Dead (review – 82%) – 2006

19 Déc , 2016  

 

Un album que j’ai bien aimé, des bonnes instrus, des textes solides souvent autour de la ‘mort’ du Hip-Hop et ca passe super bien !

 

Nas-HipHopIsDead

Can’t Kill Me

Il raconte une embrouille dans une boite de nuit qui dégénère.

 

Carry On Tradition

Nas explique les raisons pour lesquelles le Hip-Hop est mort, comme par exemple les vétérans qui ne sont pas assez respectés, les nouveaux qui chantent, ceux qui se contentent de faire de la merde etc…

 

Where Are They Now

Il rend hommage aux vétérans du rap game pour la plupart oubliés.

 

Who Killed It?

Nas décrit son enquête pour trouver qui a tué le Hip-Hop, ici personnifié. Ca doit être une des meilleures personnifications du Hip-Hop jamais faite, c’est super bien bossé.

Pretty Mike est le micro tandis que Two Face Al sont les platines de dj.

Il dit que Pretty Mike a tué Two Face pour une histoire de meuf. En fait il veut dire par là que le rap a prit le dessus sur le mixe.

Il continue en faisant pleins de références à la musique et tout ce qu’il y a autour tout en parlant de sa propre carrière, et en continuant ces personifications:
– le père du DJ est un bootleger parce qu’il copiait pleins de styles de sons différents
– le Hip-Hop est en constante évolution
– il s’en prend également aux rappeurs du sud, moins bon lyricalement que le reste
– il dit aussi que lui même a essayé de prendre la direction mainstream (Joe The Butcher) pour vendre, mais qu’il a toujours su que ca l’écartait de ce qu’il savait faire de mieux
– il évoque les remix chopped and screwed
– un petit mot aussi sur les labels qui décident de ce que les rappeurs doivent sortir

 

Dans le deuxième couplet il fait des références à certains artistes, albums…

How did you kill a man out in Cypress
One Eyed Charlie
He only hangs with the criminal minded
Says you guys did it doggy style is he lyin’
She says, « Walk this way, I’ll tell you a children’s story. »

Il lui demande quand est-elle née? 77 ou 78? Et elle répond qu’elle est née pendant l’esclavagisme car les esclaves faisaient des rimes, mais qu’elle est tombée amoureuse de Clive Campbell (Kool Herc, premier véritable artiste Hip-Hop).

Dans les dernières phrases, juste avant de mourir, elle dit: ‘si tu m’aimes vraiment je reviendrai’. Nas veut dire par là que si on est vraiment amoureux du Hip-Hop et qu’on continue à soutenir le vrai Hip-Hop, on le retrouvera.

Dommage pour l’instru bidon qui donne vraiment pas envie d’écouter, un gros gachis tellement le texte est bon.

 

Not Going Back

Un son sur une ambiance nostalgique, Nas explique que maintenant qu’il est riche il ne veut pas retourner dans le ghetto, mais que ce n’est pas pour ca qu’il n’y pense pas et ne soutient pas ceux qui y sont toujours. Il ne veut juste plus faire face aux dangers et à la pauvreté qui y sont liés. Il dit aussi qu’il ne veut plus revenir au temps où son label Sony ne le respectait pas et toutes les fois où on lui a menti pour se faire du fric.
Il dit également qu’il s’en veut de sa période où il montrait qu’il avait de la tune en s’achetant des objets de valeur juste pour se la péter.
En conclusion il dit qu’il aidera son quartier (véridique vu qu’il a une société qui soutient plusieurs entreprises de Queensbridge) mais qu’il ne veut plus retourner dans le ghetto.

 

Hold Down the Block

Il parle de la vie dans le ghetto.

 

Can’t Forget About You

Dans le premier couplet Nas se remémore son passé, dans le second le passé du Hip-Hop, et dans le dernier son passé dans le Hip-Hop.

 

Hustlers

But we still get together like every several years
To sprinkle a little bit of Heaven for your ears

 

1995, eleven years from today
I’m in the record shop with choices to make
Illmatic on the top shelf, The Chronic on the left, homie
Wanna cop both but only got a 20 on me
So fuck it, I stole both, spent the 20 on a dub sack

(Game)

 

Tracklist:

No. Title Producer(s) Length
1. « Money Over Bullshit » L.E.S., Wyldfyer 4:16
2. « You Can’t Kill Me » L.E.S., Al West 3:14
3. « Carry on Tradition » Scott Storch 3:49
4. « Where Are They Now » Nas, Salaam Remi 2:44
5. « Hip Hop Is Dead » (featuring will.i.am) will.i.am 3:45
6. « Who Killed It? » Salaam Remi, will.i.am 3:10
7. « Black Republican » (featuring Jay-Z) L.E.S., Wyldfyer 3:45
8. « Not Going Back » (featuring Kelis) Stargate 4:09
9. « Still Dreaming » (featuring Kanye West & Chrisette Michele) Kanye West 3:37
10. « Hold Down the Block » Mark Batson 3:58
11. « Blunt Ashes » Chris Webber 4:03
12. « Let There Be Light » (featuring Tre Williams) Kanye West, Devo Springsteen*, Paul Cho* 4:28
13. « Play on Playa » (featuring Snoop Dogg) Scott Storch 3:33
14. « Can’t Forget About You » (featuring Chrisette Michele) will.i.am 4:34
15. « Hustlers » (featuring Game & Marsha Ambrosius) Dr. Dre 4:06
16. « Hope » (featuring Chrisette Michele) L.E.S., Nas, Alexander « Spanador » Mosely 3:05

 

 

Classique:

Black Republican (87,74)

 

Hits:

Carry On Tradition (81,71)

Hold Down The Block (81,60)

Blunt Ashes (81,54)

Not Going Back (80,29)

 

A écouter:

Money Over Bullshit (79,79)

Let There Be Light (79,27)

Hustlers (79,17)

Still Dreaming (78,56)

Can’t Forget About You (76,17)

You Can’t Kill Me (75,42)

Who Killed It? (75,41)

 

 

Meilleur thème: Who Killed It?

Meilleures instrus: Hustlers + Black Republican

 

Détail des notes:

Nas-HipHopIsDeadnotes

Les mots les plus utilisés:

nas-hiphopisdeadwords

Système de notation d’albums

,


Rejoins nous sur Facebook !