Common est l’une des dernières célébrités à s’être exprimé sur le dossier brûlant d’R Kelly et n’a pas hésité à admettre que les noirs qui comme lui avaient une voix pour faire en sorte que les agissements du chanteur r&b cessent ont en quelques sortes abandonné leur communauté en préférant fermer les yeux pour se concentrer sur sa musique:

 

« Si R Kelly n’avait pas violé et abusé que de filles noires… Si ça n’avait pas été que des femmes noires, il aurait été attaqué par le système d’une façon différente. Le système ne considère pas les femmes noires de la même manière que les blanches ou que d’autres nationalités. 

Je ressens énormément de compassion pour les victimes. On a échoué en tant que communauté parce qu’on savait que ces choses se passaient et au lieu de se dire: ‘Yo, allons-y et essayons de résoudre cette situation et de libérer ces jeunes femmes et d’arrêter cette chose qui est en train de se dérouler’ on était genre: ‘Mec, on s’éclate sur la musique’.




Je suis moi même aussi coupable de ça parce que je ne me suis pas arrêté pour dire quelque chose contre ça. R Kelly est de ma ville, au bout du compte, c’est un être humain. Il a ses problèmes et on voit ça, mais je ne peux pas approuver ce qu’il a fait et je n’aurais pas du laisser ça se produire. En tant que noirs on a laissé tomber notre communauté. Et je ne parle même pas de ce que le système a fait en ne se souciant pas des personnes noires, NOUS, on aurait du se soucier de nos jeunes filles, mais maintenant on a arrêté ce cycle et maintenant les gens sont au courant, et on continue d’apprendre de nos erreurs. »

 

 

Faites tourner !