Let’s have fun! #152

18 Fév , 2012  

Aujourd’hui, ma fille de quatre ans dit à son grand frère que c’est un idiot. Surprise, j’exige qu’elle lui dise qu’elle regrette. « Je regrette que tu sois un idiot, Simon ! » VDM

 

Aujourd’hui, alors que je suis couchée dans le lit, mon copain me regarde et me dit : « Tu sens le yaourt pourri. » Je lui explique qu’il aurait pu tout simplement me dire d’aller me brosser les dents. Il m’a répondu qu’il ne voulait pas me vexer. VDM

 

 

 

 

 

 

 

quelqu’un a perdu un paris…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Top 10 des (excellentes) excuses à fournir quand on a oublié la Saint Valentin

Bravo! Trois dates à retenir, c’était trop compliqué pour vous! Son anniversaire, celui de votre mariage ET la Saint Valentin… Mais vous avez réussi à l’oublier, à ne pas faire le rapprochement quand votre moitié vous a fait un cadeau (vous avez dit « Ah… ben merci, c’est cool« ) et à passer votre 14 février à jouer à la Wii comme si de rien n’était. Il va falloir rattraper le coup et sortir une excuse en béton. Heureusement, certaines parades ont été mises au point en laboratoire pour ce genre d’incident. Attention, ça ne marche qu’une fois, pour l’an prochain, cochez cette date dans votre agenda.

  1. « Tu ne m’aimes que pour les cadeaux, c’est ça? »
    La meilleure stratégie, c’est encore de renvoyer la culpabilité à votre conjoint. « Non, je n’ai pas souhaité une bonne St Valentin, est-ce que tu doutes de mon amour? Non, il n’y a pas de cadeau, notre relation est-elle désintéressée et pure? » Enfoncez le clou en lui disant que son comportement vous dégoute, qu’il ou elle vous a déçu(e), et que vous mettrez du temps à lui pardonner. « Laisse-moi maintenant… je dois rester seul(e)«
  2. « Pour moi, c’est tous les jours la Saint Valentin« 
    « Chéri(e), je crois qu’on a passé un cap, et comme tu as pu le remarquer, je ne t’ai pas souhaité une bonne Saint-Valentin pour te montrer que je pense qu’il est temps que toi et moi, on devienne un couple qui a dépassé ces célébrations dignes d’une amourette de lycée. Engageons-nous dans une relation guidée par la routine, sans surprise, sans petite attention. » C’est audacieux, mais pourquoi pas.
  3. « Mais si! je t’ai souhaité une bonne Saint Valentin! Je t’ai même offert un collier, qu’est-ce que t’en as foutu ?!« 
    La stratégie « Alzheimer », c’est audacieux, mais ça peut passer. Pour rester cohérent, il faut garder le même rythme toute la journée. « Ne me dis pas que tu as aussi oublié qu’on avait adopté un petit Vietnamien il y a deux ans!« . Vous pourrez ramener le petit Chí Thành à ses parents un peu plus tard dans la journée.
  4. « Je ne rentre pas dans le système, baby« 
    « Effectivement, je ne t’ai pas souhaité une bonne St Valentin, mais j’imagine que tu as bien compris que je refusais de rentrer dans cette pratique consumériste qui ne profite qu’au Grand Capital. Du coup, pour ne pas faire le jeu de la finance mondiale, je voulais te cueillir des fleurs dans le parc, mais là, y’a de la neige partout…«
  5. « On est déjà le 15, là ?« 
    La méthode « jetlag » : « Ah merde, c’était hier! Je reviens de La Rochelle, je suis en total jetlag, je pensais qu’on était le 13 aujourd’hui… Le TGV, ça chamboule tout… on est bien en 2012, c’est ça?«
  6. « Ah bon, tu t’appelles Valentin toi maintenant ?« 
    Également très audacieuse, la technique du « je n’étais pas au courant, qu’est-ce que c’est que cette histoire de Fête des Amoureux? ». Votre partenaire passera l’éponge sur l’incident en concluant que vous n’êtes pas négligent, vous êtes juste un peu con. Marche aussi avec « Ah bon? C’est tous les ans?«
  7. « La vraie Saint Valentin dans le calendrier lunaire, ça tombe en Août« 
    Attention, votre moitié pourra vous rétorquer que pour quelqu’un qui ne fête que les trucs du calendrier lunaire, vous étiez salement bourré au Nouvel An du calendrier normal.
  8. « Je t’ai acheté un cadeau, mais je sais pas ce qu’ont foutu les mecs de Fedex… Une belle bande de bons à rien ceux-là aussi!« 
    Votre courroux semblera si sincère que votre partenaire, afin de vous calmer, lâchera à un moment « mais c’est pas grave, mon cadeau peut attendre…« . Vous lui expliquerez alors que, rouge de honte de ne pas avoir de cadeau, vous avez préféré ne pas lui souhaiter une bonne Saint Valentin, d’ores et déjà gâché par ces branleurs de chez Fedex…
  9. « Tu as été sage cette année? »
    La méthode « Père Noël » : « Regarde moi droit dans les yeux et ose prétendre que tu mérites quoi que ce soit de ma part«
  10. « Je voulais te quitter, de toute façon« 
    Et souhaiter une bonne Saint Valentin le jour d’une rupture, c’est déplacé. Finalement, vous avez changé d’avis, ça vous est sorti de la tête, et aujourd’hui, c’est trop tard… Voilà. On en rira dans 10 ans.
  11. (BONUS) « J’ai oublié« 
    Vous avez déjà bien merdé hier, n’aggravez pas votre cas, et soyez sincère. ATTENTION : Cette technique n’a, à ce jour, jamais marché. Si vous voyez que c’est mal embarqué, ajoutez immédiatement un bon gros mensonge derrière. « J’ai oublié… parce que… j’ai passé la journée dans une faille spatio-temporelle… et, euh… enfin bref, j’en ai chié. »

 

Top 10 des avantages évidents lorsque l’on est en fauteuil roulant

  1. Tu as l’immunité vannistique
    Impossible de te faire la moindre vanne sans passer pour un monstre. Tu peux donc au gré de tes envies, insulter, provoquer, critiquer sans que quiconque puisse te répondre « T’as vu ta gueule ? » ou « Je n’ai pas besoin de mes bras pour avancer au moins ».
  2. Tu peux te permettre les pires impolitesses sans en redouter les conséquences
    Un rot sera par exemple perçu comme une formidable démonstration de digestion plutôt que comme le comble de la muflerie. Elle est pas belle la vie ?
  3. Tu es hyper tendance depuis « Intouchables »
    Il y a 2 ans c’était les Chti’s, aujourd’hui c’est toi. Tu seras bientôt « césarisé » avec François Cluzet, et 20 millions de français te regardent maintenant en souriant et en te balançant « pas de bras, pas de chocolat ». Si ça c’est pas de la chance…
  4. Tu ne fous globalement rien de tes journées
    Alors comme ça il suffirait d’avoir un accident ou de naître paraplégique pour ne pas avoir à travailler ? Ce serait trop commode. Bon c’est vrai que de toute façon quand tu cherches à bosser on ne te prend pas…
  5. Tu peux participer à des compétitions paralympiques où le niveau est largement inférieur à la normale
    En vertu de ton simple handicap. On croit rêver. Ca finirait presque par être un peu discriminant pour nous autres, bien en équilibre sur nos deux jambes.
  6. Tu peux encore mettre mal à l’aise quiconque en parlant de ton handicap
    Et à part Stéphane Guillon ou Anne Roumanoff, personne ne peut se vanter de pouvoir en faire autant. C’est un demi avantage quand même non ? Tu as le pouvoir de niquer une soirée avec une seule phrase, chapeau.
  7. Tu as le Téléthon, une journée à toi
    Pendant laquelle tu peux approcher de très près Sophie Davant (ce qui n’a pas de prix). Et des milliers de gens te donnent du fric pour ensuite te voir crâner sur un fauteuil roulant flambant neuf. A quand un téléthon pour les personnes en pleine santé ?
  8. Tu as des places de parking dédiées un peu partout
    Des places qui ne sont d’ailleurs que très rarement empruntées, ce qui nous frustre. Mais bon, elles sont quand même là, au cas où monsieur et/ou madame daignerait descendre de son piédestal et découvrir le reste du monde, celui qui marche. Et on ne vous parle pas non plus des toilettes réservées, un autre privilège conséquent.
  9. Il arrive qu’on te déroule une petite passerelle pour monter dans le bus
    Et quoi d’autre ? Des places réservées ? Une réduction sur les titres de transport ? Non tout ça, ça existe déjà. La prochaine étape c’est les plateaux repas servis par des hôtesses ?
  10. Tu es assis tout le temps, finalement
    Et si on a inventé la chaise, le fauteuil, le tabouret ou le canapé (tous ces séants ne sont pas classés par ordre de confort) c’est bien parce qu’être debout, au bout d’un moment, c’est fatiguant.

 

K: OMG ! épic ce matin le RER ! 😀
Nam: ?
K: comm d’hab, tout le monde pousse pour monter dans la rame à chatelet
K: et là… un mec a dit a une dame : »ne me poussez pas trop fort derrière mon dos, j’ai une gastro et je n’hésiterais pas à m’en servir »
K: 4 personnes sont descendues \o/

 

 

<Clara> Eh Jeje’ ! Tu connais l’histoire du Nombril ?
<Jeremy> Oui
<Clara> BRIL !
<Clara> Ah bah non… 🙁
<Jeremy> …bril…
<Clara> …
* Marc a rejoint la conversation
<Clara> Salut Marc ! Tu connais l’histoire du Nombril ?
<Marc> Je suppose que tu vas me la raconter…
<Clara> Eh non ! 😛
<Marc> Bril.
<Clara> *PAN*

 

 

 

 


Rejoins nous sur Facebook !