Joell Ortiz évoque les labels qui l’ont rejeté avant sa signature sur Aftermath

11 Juin , 2017  

« Le moment où j’ai réalisé que je voulais demander de quitter Aftermath, c’était effrayant parce que depuis tellement longtemps j’allais de labels en labels, j’avais ces rendez-vous sans qu’on me signe. J’allais voir ces labels et étais découragé pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la musique. Un gros label me disait: ‘Yo mec, la musique est fraiche mais t’y vas un peu trop fort. Si tu pouvais relacher un peu, on pourrait travailler sur quelque chose, imaginer comment cibler certaines meufs.’ Un autre label de New York: ‘Yo, j’aime la musique mais tu es porto ricain donc il faudrait qu’on aille du coté du rap latino.’ 

Ces meetings ont lieu pour des raisons qui n’ont rien à voir avec ce que dont vous parlez. J’ai vu ce qu’est le bizness de la musique, je n’ai pas beaucoup aimé ça. »

 

(Article du 25 septembre 2014)