Interview Exclusive: Evidence (pt 4)

23 Juin , 2011  

 

Adra-Matic.com : Comparé à d’autres producteurs, tu ne produis pas beaucoup de chansons pour d’autres rappeurs, est-ce que tu refuses du monde ?

Evidence : Tu sais, certains gars doivent payer leurs factures, et ca dicte avec qui ils bossent (shots fired), j’ai traversé une période dure financièrement, avoir une maison, payer des impôts, ma mère m’a laissé de l’argent lorsqu’elle est décédée et a fait en sorte que cet argent reste jusqu’à la fin de ma vie et que je ne le perde jamais et reste bien investit, certaines choses comme ca sont tellement importantes pour moi mais je n’ai pas de problèmes pour l’instant pour en arriver à me vendre moi-même, comme les prostituée genre ‘’ si quelqu’un a envie de bosser, qu’il vienne’’ je ne fais pas ca et je ne vais pas sur Twitter en disant : ‘’besoin de beats ? écris à ce mail’’. Je suis sur que si j’essayais je bosserai avec beaucoup de gens en ce moment, mais ca a été une période développement pour moi ces dernières années, je n’avais pas été si concerné avec la célébrité ou des arrières pensées sauf pour faire de la musique juste pour la faire. Il y aura des périodes de jaillissements pendant lesquelles je vais produire beaucoup de matériel en une fois, il y aura des périodes de sécheresses pendant lesquelles je me penche sur mes méthodes et mes délires scientifiques et essayer de créer quelque chose de nouveau. Je disais justement aux gens que tout arrive pour une certaine raison et ce n’est pas à cause d’un manque de créativité, quand je fais des placements, ils sont habituellement justes, et les gens les appliquent, j’ai appris beaucoup sur le fait de ne pas se surexposer, je vois beaucoup de gens pour l’instant qui lachent trois ou quatre mixtapes par an, ils sont sur des blogs chaque jours, et ils sont portés sur l’instant présent, et moi je suis toujours la vieille tradition de sortir un projet une année, et tu sors un projet chaque année qui suit, au bon moment, donc si les blogs ne parlent plus de moi pendant quelques temps, ou si je fais seulement des concerts et que je ne passe pas à la radio ou à la télé, c’est bon, c’est ce que je fais. Et pour les beats, quand j’en fais un bon, ce sera le bon, j’ai fais une chanson pour Rakaa, et il l’a utilisé comme single. Parfois, comme je ne fais pas beaucoup d’instrus, celles que je fais sont vraiment spéciales. Je pourrais t’en dire plus sur ma façon de produire mais juste pour que vous sachiez, je suis passé d’un matériel avec lequel je pouvais fermer mes yeux et appuyer sur tous les boutons, avec la lumière éteinte, je le connaissais, comme je connais le corps de ma copine, ensuite j’ai changé pour un MPC et ca m’a demandé beaucoup de concentration et ca a pris beaucoup de temps dans ma vie, et récemment j’ai changé pour Reason, le logiciel, je pouvais faire des beats sur mon ordi dans ma chambre d’hotel et dans l’avion, donc c’est une nouvelle manière de penser que j’ai eue pour tout apprendre encore, mais quand ca sort c’est du bon.

Adra-Matic.com : T’as des idées de projets en ce moment ?

J’ai bossé sur l’album Radio d’Exile, Exile a sorti un album instrumental, je rap sur tout l’album, ma version vocale, le truc c’est que quand je l’ai fais, la plupart de l’album je l’ai fais quand Fashawn a vécu avec moi l’été dernier, je l’ai fais emménager dans ma maison pour l’été et il enregistrait son Ode To Illmatic et je travaillais sur Radio d’Exile. Mais le truc c’est que Exile a eu lui-même l’idée de sortir sa propre version vocale de son album, donc il a pris deux des chansons que j’avais faite et les a utilisées pour la sienne. Et j’ai du respect pour lui, quand il sortira sa version, alors je sortirai la mienne, je ne veux pas dévoiler ma version avant la sienne j’ai énormément de respect pour ce gars. Ca a été une année très intéressante pour moi mec, j’ai traversé beaucoup de choses, des trucs personnels dont je n’a pas nécessairement envie de partager avec les gens, en ce moment même. Je suis un être humain, le décès de ma mère en avril 2004 m’a vraiment détruit, j’ai du faire avec, j’ai eu l’opportunité de m’exprimer sur The Weatherman ce qui m’a vraiment aidé, comme une thérapie, les gens me disent ‘’je suis aussi passé par la’’, ‘’mince je n’arrive pas à imaginer, merci d’avoir fait ca’’, et ensuite ce qui s’est passé c’est que j’étais heureux pendant un certain temps, je suis sorti de ma dépression, j’étais redevenu moi-même, j’étais heureux à nouveau, c’était pendant toute l’époque Layover, j’étais vraiment heureux, et ensuite pendant l’année passée ca a commencé à me rattraper un peu, pour une certaine raison, donc beaucoup de trucs que j’ai écris lors de ces 6-7 derniers mois ont été assez déprimants, et je sais que cette émotion peut me réussir parce qu’on met de la tristesse dans de la musique, parfois les gens peuvent s’y rapporter, mais je ne veux pas utilisera ca pour accrocher les gens, ce n’est pas une blague, ce n’est pas genre ‘’je veux qu’on me respecte donc je vais rapper à propos de ca’’, c’est une vraie expression. Ce qui s’est passé c’est que j’ai mis tout ca dans une boite et je l’ai mise de coté. Si mon album sort au bon moment et qu’il y a une ambiance trop heureuse, alors je prendrais quelques chansons de la et je les mettrais la dedans, pour mélanger ca un peu.

Adra-Matic.com : Est-ce qu’il y a une chanson que t’as toujours voulu sampler mais que tu n’as jamais réussi ?

Ouais, il y a quelques beats des Beatles que j’ai vraiment envie d’utiliser, je n’ai jamais entendu des samples des Beatles qui étaient autorisés, sauf pour le Wu-Tang Clan, RZA a fait un truc de malade, je ne sais pas comment il a fait ca, mais je n’ai pas le fric pour ca, mais j’ai un beat qui est vraiment spécial, et peut-être que je le mettrai sur une mixtape.

Adra-Matic.com : Quelle est la chanson qui t’as pris le plus de temps à produire ?

Probablement, I Know, parce que c’était seulement un couplet et je ne savais pas imaginer un couplet, j’avais I Know, I Know, I Know, mai je n’avais rien d’autres, je voulais mettre des scratch dessus donc j’ai scratché le refrain mais après ca sonnait trop Hip-Hop, je ne savais pas imaginer, donc j’ai essayé de mettre pleins d’autres petits sons pour tenter de trouver de l’inspiration, il y a eu ce son que j’ai mis dessus qui vient d’une chanson de Quincy Jones, et ce son m’a tellement excité que ca a déclenché le deuxième couplet, ensuite DJ Revolution est venu et a eu l’idée de mettre ‘’ Go out on my own, somethin that I gotta do’’, ensuite j’ai rajouté des trucs mais je n’arrivais toujours pas à imaginer un refrain et au dernier moment j’ai eu Noelle Scaggs qui a chanté sur beaucoup de nos chansons, je lui ai demandé de faire : I Know, I Know ; I Know, juste pour avoir la voix d’une meuf, et elle m’a dit que c’était assez triste et qu’elle avait une idée de refrain et elle a écrit le refrain et l’a chantée et dès que ca c’est passé j’ai ajouté plus de sons, à ce moment Alchemist bossait avec un ingénieur du son Steeve Sola, qui a mixé beaucoup d’instrus de Mobb Deep, Got It Twisted et beaucoup d’autres, il a mixé tout l’album Hell On Earth, un ingénieur incroyable, je lui ai fais mixer le son, et quand il l’a mixé il l’a fait sonner comme du r&b, et c’était bien mais je lui ai dis que je voulais que ca sonne plus Hip-Hop donc j’ai envoyé le son à Eddie Sancho qui a mixé Worst Comes To Worst, et tout le catalogue Gangstarr, il m’a renvoyé le mix et j’étais tellement excité que je lui ai dis que maintenant il était mon ingénieur du son, pour tout ce que je ferai, donc il a mixé tout le Layover, tout le Weatherman. Maintenant toutes mes chansons sont mixées à New York, je les envoie par e-mail à New York, il mixe tout ca mais ce beat c’était toujours morceau par morceau jusqu’à ce que ce soit une chanson complète.

 


,