Si Bobby Shmurda n’a pas arrêté de se plaindre du manque de soutient de son label Epic Records depuis qu’il est incarcéré, il est par contre très difficile de reprocher au label de ne pas avoir voulu protéger son rappeur avant son arrestation en décembre 2014.

On apprend en effet que Sha Money XL avait demandé – voir supplié – plusieurs fois à Bobby de quitter New York et l’ambiance des gangs pour venir enregistrer son album à Los Angeles, mais c’était contre productif et Bobby voulait rester avec ses potes. A la même période, la police de New York s’intéressait de plus en plus aux activités de son gang, le GS9, lui faisant manquer des concerts et ralentissant l’enregistrement de son album. Son manager (et oncle), Debo Wilson en avait marre du temps et de l’argent qu’ils perdaient à cause de ca, en plus des risques que Bobby prenait en restant lié à son crew alors que le succès l’attendait.

Début septembre 2014, il y a eu une altercation entre le rappeur et la police de NY après un concert dans le Queens, et c’est à ce moment là que Wilson a dit qu’il en pouvait plus et il est partit en Floride, donnant un ultimatum à Bobby, mais il n’est jamais venu. Ils ont alors tenté un dernier coup en envoyant un gars, Ball, pour convaincre Bobby à venir en Floride:

« Ils m’ont envoyés là bas comme un Navy SEAL. Ma mission était de faire sortir Bobby de New York. Il était au Times Square Holiday Inn et il n’était pas seul. C’était comme si il avait été kidnappé par des Crips. Il y avait du bleu partout, et tout le monde me demandait genre: ‘T’es qui putain?’. Enfin, c’était son crew, mais il y avait plein de nouveaux gars, des gens que je n’avais jamais vu. »

Ball a alors parlé à Bobby en privé, qui était malade et très fatigué, il lui a dit qu’il devait quitter New York. Shmurda a alors dit qu’il comptait venir mais qu’il devait d’abord réglé quelques trucs à New York.

On ne pourra pas lui reprocher de ne pas être resté fidèle à son crew.

 

Faites tourner !