asaprocky

A$ap Rocky parle de ses 25 albums préférés (2012)

23 Oct , 2016  

Michael Jackson, BAD (1987)

« C’est sorti à l’époque où je suis né. Je kiffais Mike. Tout le monde a grandit avec Mike, je m’en fout de qui t’es. »

Nirvana, Nevermind (1991)

« Ca déchirait à fond. Kurt Cobain était LE gars »

JimiHendrix, UltimateExperience (1992)

« J’aime Jimi Hendrix. Je sais que ca sonne cliché. J’aime ‘All Along The Watchtower,’ ‘Hey Joe,’ ‘Purple Haze,’ ‘Voodoo Child,’ j’aime tout. »

SnoopDogg, Doggystyle (1993)

« Ca m’a apprit comment fumer. Tu sais ce que ca a fait pour nous. J’étais un petit négro. Je voulais être Bow Wow, avec les tresses et tout. C’était comme ca que c’était pour nous tous. »

Wu-Tang Clan, Enter The Wu-Tang: 36 Chambers (1993)

« Ecouter tout ca te fait dire: ‘Je m’en fou d’être glamour. Si cest putes ne veulent pas baiser, je les emmerde. Elles peuvent me sucer.’ Ca te faisait dire: ‘Je vais boire du 40, fumer, et trainer avec mes négros.' »

Bone Thugs-N-Harmony, E. 1999 Eternal (1995)

« Ca m’a fait traverser mon enfance. Quand les gens me comparent à Bone Thugs c’est une bonne comparaison parce que j’ai été très influencé par eux. Ces gars sont des légendes à mes yeux. Je pense que ce sont les seuls gars pour lesquels je pourrais pleurer si je les rencontre. »

UGK, Ridin’ Dirty (1996)

« Je kiff surtout ce qu’ils ont fait à leurs débuts. J’aime ce vrai underground. C’est comme si je sortais un deuxième album. Ces enculés étaient vrais. Pimp C, Bun B. Ils sont la raison pour laquelle on est vrais. »

Rakim, The 18th Letter (1997)

« C’était le premier album que j’ai acheté. J’avais 8 ou 9 ans. Ca m’a vraiment donné le sentiment de rapper. »

Big Pun, Capital Punishment (1998)

« Je ne peux pas oublier Big Punisher. Cet album était ma vie dans les années 90. »

DMX, It’s Dark And Hell Is Hot (1998)

« Je déménageais en Pennsylvanie et quittais Harlem à ce moment la, donc j’étais assez nostalgique. DMX a gardé ce feeling newyorkais. Je pouvais l’écouter et me sentir lié. »

DMX, Flesh Of My Flesh, Blood Of My Blood (1998)

« J’étais un thug, je voulais être un Blood. J’étais un sale gosse, et je kiffais cette merde. Lui et Drag-On enflammaient tout. »

Jay-Z, Vol 3… Life And Times Of S. Carter (1999)

« Jay-Z est un de ceux dont beaucoup de chansons sont intemporelles. Je me rappel quand Big Pimpin’ était sorti. C’est là que je suis devenu amoureux de Pimp C. C’est quand Roc-A-Fella avait le succès. »

Beanie Sigel, The Truth (2000)

« Beans est une putain de bête. C’est un monstre. Il fait peur. Il n’y a pas plus vrai que Beans. Les négros ont la trouille devant lui. »

Cam’ron, S.D.E. (2000)

« Je kiffais Let Me Know. C’était que du feu. »

Outkast, Stankonia (2000)

« Outkast avait une putain d’influence majeure sur moi. Cet album avait ‘So Fresh, So Clean,’ ‘B.O.B.,’ ‘Mrs. Jackson’. C’était tous des hits. Ils ont tous influencés le Hip-Hop d’une façon majeure. Andre a montré au monde que c’était cool d’être différent, et que tu pouvais être genre ‘Je m’en fout de ce que le monde pense’. Personne s’en est prit à lui pour ca et ils ne le feront jamais. C’est LE gars. »

Three 6 Mafia, When The Smoke Clears: Sixty 6, Sixty 1 (2000)

« ‘Sippin’ On Some Syrup’ était dessus. Je kiffais ca quand j’avais 11 ans. J’écoutais ca souvent. J’aimais bien ‘Two Way Freak’ aussi. »

Cam’ron, Come Home With Me (2002)

« Je crois que c’était l’excitation, c’est la raison pour laquelle ce mec est connu pour être une légende. »

Coldplay, A Rush Of Blood To The Head (2002)

 » ‘The Scientist’ déchirait mec. ‘Nobody said it was easy’, cette merde était trop vraie. Parfois tu veux des trucs différents, et c’est ce qui m’a attiré. Je ne peux pas le décrire ou l’expliquer. Cette merde m’a attirée. »

50 Cent, Get Rich Or Die Tryin’ (2003)

« Son son a influencé tout le monde parce qu’il est arrivé et il était proclamé le meilleur rappeur du moment. Tout le monde était content et tout, et je pense qu’il a fait beaucoup. Il est resté fidèle à son nom à ce moment. Il sortait sans cesse des classiques. Shoutout à Fif. Cet album était la bande son du ghetto à ce moment. » 

The Diplomats, Diplomatic Immunity (2003)

« Diplomatic Immunity m’a apprit comment laisser pendre mes couilles et baiser les salopes. Tu ne pouvais pas me dire que je n’étais rien, parce que je venais d’Harlem. Ils ont apporté une bonne image à Harlem, genre je le fais pour Harlem maintenant. »

Cam’ron, Purple Haze (2004)

« Purple Haze c’était juste Cam qui se la pétait et qui laissait pendre ses couilles. »

Kanye West, Late Registration (2005)

« Quand College Dropout est sorti, je kiffais Kanye, mais je n’étais pas un énorme fan. Lorsque Late Registration est sorti, j’étais un énorme fan. J’étais un fanatique de Kanye. Après ca, tout le monde a commencé à suivre le mouvement. Je suis pas un de ces gars qui aime suivre ce que les autres font. »

Cold War Kids, Robbers & Cowards (2006)

« J’aime ‘Hospital Beds’ et ‘Hang Me Up To Dry’. C’était tellement différent, les beats et les symphonies et les harmonies qu’ils ont choisis. Je suis un gars qui fait beaucoup attention à ca, donc entendre ca était assez génial. »

Red Hot Chili Peppers, Stadium Arcadium (2006)

« Il y avait ‘Dani California’ dessus. J’ai aimé parce que c’était du rock et c’était quelque chose de différent pour moi. »

N.E.R.D, Seeing Sounds (2008)

« Trop épique »

 

,