atribecalledred

A Tribe Called Red, le nouvel album original de trois dj canadiens issus du peuple amérindien

14 Sep , 2016  

J’ai eu la chance de déjà pouvoir écouter cet album assez intéressant et original qui mélange pow wows traditionnels et beat dancehall, dubstep ou électro. Ce n’est donc pas uniquement Hip-Hop même si on retrouve cette ambiance sur quelques sons de l’album. Ca s’intitule We Are the Halluci Nation et ça sortira ce vendredi. Vous pouvez le pré-commander sur iTunes.

 

Les trois premiers extraits disponibles:

Nouveau titre RED [avec Yasiin Bey aka Mos Def, Narcy and Black Bear]
à découvrir sur pitchfork.com
Premier single : Stadium Pow Wow
Youtube / Deezer / Spotify / Itunes
Deuxième single : We are the Halluci Nation – à écouter sur fipradio.fr
Itunes / Deezer / Spotify

 

Tracklist:

1. We Are The Halluci Nation Ft. John Trudell, Northern Voice
2. R.E.D. Ft. Yasiin Bey, Narcy & Black Bear
3. The Virus Ft. Saul Williams & Black Bear
4. BEFORE
5. (Sila) Ft. Tanya Tagaq
6. The Light Ft. Lido Pimienta
7. Maima Koopi Ft. OKA and Chippewa Travellers
8. JHD Ft. Junior Ottawa
9. Eanan Ft. Maxida Marak
10. The Muse Ft. Jen Kreisberg
11. Indian City Ft. Northern Voice
12. How I Feel Ft. Leonard Sumner, Shad & Northern Voice
13. For You (The Light Part II) Ft. Lido Pimienta
14. ALie Nation Ft. John Trudell, Lido Pimienta, Tanya Tagaq & Northern Voice
15. SOON

 

 

A Tribe Called Red, groupe de DJ d’Ottawa, au Canada, mixe la musique électronique avec le chant pow wow, les percussions et la danse traditionnels des peuples autochtones, pour porter un message politique for sur les problèmes que rencontrent quotidiennement les populations indigènes. Composé des producteurs/DJs Ian “DJ NDN” Campeau, Bear Witness, et Tim “2oolman” Hill, A Tribe Called Red s’apprête à sortir son troisième album, ‘We Are The Halluci Nation‘, le 16 septembre prochain.

We Are The Halluci Nation‘ compte de nombreux invités : Yasiin Bey (plus connu sous le nom de Mos Def), Saul Williams, la chanteuse Tanya Tagaq (vainqueur du Polaris Prize, équivalent canadien du Prix Constantin), le rappeur Shad, et bien d’autres, parmi lesquels des artistes indigènes canadiens comme Black Bear, Northern Voice ou The Chippewa Travellers. Le titre de l’album provient d’une série de poèmes de l’activiste et poète John Trudell, écrits pour le groupe avant sa disparition l’an passé ; certains apparaissent également sur l’album.

L’album s’ouvre sur le titre éponyme, écrit et récité par John Trudell, rejoint par le drum group pow wow Northern Voice. Les mots de Trudell sont ceux d’une annonce de mission, d’un appel à l’activisme : il faut vénérer la terre. Ce titre laisse vite place au brûlot “R.E.D.”, avec Yasiin Bey.

Regardez ce court-métrage sur l’enregistrement d’A Tribe Called Red avec Black Bear, undrum group de Manawan, dans la nation Atikamekw du Québec, qui apparaît sur deux titres de l’album: https://www.youtube.com/watch?v=D0e4d1yt7x8

A Tribe Called Red a joué à Coachella, au New Orleans Jazz Fest, au SXSW, à Bonnaroo, à l’Afropunk… Le groupe a remporté le Prix du Groupe Révélation aux Juno Awards 2014 pour leur deuxième album ‘Nation II Nation,’ et leurs deux premiers albums étaient en lice pour le Polaris Music Prize. En 2015, ils firent une tournée gratuite dans plusieurs réserves de l’Ontario. Ils ont collaboré avec Angel Haze et Das Racist, et comptent plusieurs millions de vues et écoutes sur YouTube et Spotify.

“Un trio de DJ visionnaire… il n’y probablement rien de semblable sur Terre.” – Washington Post

“Il n’y a pas d’expérience plus excitante que d’écouter l’ingénieux mélange des sons traditionnels et synthétiques d’A Tribe Called Red.” FADER
Originaire de la capitale canadienne, le crew A Tribe Called Red revient avec un tout nouveau titre, Stadium Pow Wow feat. Black Bear. Prêt à réchauffer votre été avec ce son qui lui est caractéristique, le groupe a d’ores-et-déjà partagé un premier titre avec FADER.Ce nouveau titre fait suite à l’EP, Suplex paru en 2015 (sur Pirates Blend au Canada, et au niveau mondial via le propre label du groupe, Radicalized Records). « Cette chanson est l’ouverture d’une nouvelle ère pour A Tribe CalledRed”, admet le groupe. “Ce n’est pas le premier morceau que nous faisons avec Black Bear, mais il est très important pour nous, non seulement parce que c’était l’une des premières chansons sur lesquelles nous avons travaillé avec 2oolman, mais aussi parce que c’était la première fois que l’ont travaillait avec un Drum Group traditionnel. C’est la réalisation d’un rêve que nous avions depuis des années, et nous tenons à remercier Black Bear d’avoir été aussi ouvert d’esprit. »

REGARDEZ – documentaire « The Manawan Session »

Depuis 2010, le groupe – actuellement composé de DJ NDN, Bear Witness and 2oolman – mélange le chant pow wow et ses rythmes traditionnels avec la musique électronique. Dans un sens, la musique d’ATCR est la bande originale d’une évolution contemporaine du pow wow : leurs soirées Electric Pow Wow, à Ottawa, mêlent culture aborigène et fête déjantée. En quelques années, le groupe est devenu le symbole de la jeune renaissance urbaine indigène, s’appuyant sur leur héritage et s’exprimant sur les questions aborigènes tout en étant à la pointe de la musique, de la mode et de l’art. Bear Witness officie également en tant que vidéaste du crew et crée des clips impressionnants, politiques, parfois drôles, qui incorporent des références cinématographiques issues de la pop culture à une revendication indigène forte.

Le deuxième album du groupe, Nation II Nation (mai 2014), était en lice pour le prestigieux Polaris Music Prize (l’équivalent canadien du Mercury Prize), fut nominé pour quatre Aboriginal Peoples Choice Music Awards – Meilleur Groupe, Meilleur Producteur, Meilleur Album et Meilleure Pochette – et remporta le JUNO Award 2014 de la Révélation de l’Année, ainsi qu’une nomination pour l’Album Électronique de l’Année.

www.atribecalledred.com
www.electricpowwow.com
www.instagram.com/atcr_band
soundcloud.com/a-tribe-called-red