16 rappeurs parlent de la musique qui a changé leur vie

6 Déc , 2016  

D’Ab-Soul à Logic en passant par Trinidad James, Atmosphere et Skyzoo, 16 rappeurs dévoilent le son ou l’album qui a changé leur vie.

 

Ab-Soul

Crossroads par Bone Thugs N Harmony. E. 1999 Eternal, cet album était dingue. Rien que des hits sur cet album, c’était dingue. C’était l’album qui m’a fait réaliser à quel point la musique est efficace. 1st Of Tha Month était dessus. Adrenaline Rush, l’album de Twista était aussi dingue.

 

Angel Haze

Je pense que ce serait Sia. Il y a des gens qui ont des vrais problèmes. J’étais une fille triste lorsque j’avais 17 ans. Il y a une tristesse qui résonne encore comme de l’espoir à l’intérieur des gens. En tant qu’artiste et personne et sachant ce que je connaissais d’elle et écoutant de la musique de ma propre perspective, ça m’a montré un tout autre niveau de sa vie.

 

Atmosphere

It Takes A Nation Of Millions To Hold Us Back par Public Enemy. Ca a changé ma vie d’une manière telle que, avant ça, le Hip-Hop c’était juste des beats et des rimes pour moi. Et lorsque cet album est sorti c’est devenu tellement plus. C’était un appel. C’était un appel qui me faisait savoir qu’il y avait une raison pour laquelle j’aime le Hip-Hop, parce que je peux communiquer un message à travers lui.

 

Blu

I Used To Love HER de Common a changé ma vie. Je n’avais jamais entendu quelque chose comme ça dans ma vie, encore moins dans une chanson rap.

 

B.O.B.

DMX, It’s Dark And Hell Is Hot. C’est l’album qui m’a apprit comment rapper. Cet album m’a apprit comment faire un album.

 

Chinx

L’album qui a changé ma vie est celui de NWA. Parce que c’est la première fois que j’avais écouté un album avec des textes explicites dessus. Je savais qui étaient Ice Cube et Eazy-E. Cet album était tellement vrai. J’écoutais cette merde et les obscénités dessus et j’étais trop baisé. Cet album a changé ma vie et m’a ouvert au Hip-Hop. J’ai voulu rapper à ce moment là. Ca m’a conduit à Nas quelques années plus tard, ça m’a mené à Illmatic. Et c’était partit. C’est à ce moment là que j’ai su que je voulais être Nas Escobar.

 

Cyhi Da Prynce

Brenda’s Got A Baby. Pac est dans le clip avec tous ses bijoux tenant un bébé. Il a des bagues sur ses 4 doigts mais il ne sait même pas comment il les a eu parce que ce n’est pas ce dont il parle dans son texte. Il parle du bébé qu’il tient et qui se trouvait dans la poubelle. C’est ça la musique. Tu peux être bien fringué et ultra cool mais quand même rapper sur des sujets sur lesquels tu devrais rapper et pas uniquement des conneries à chaque fois.

 

Dizzy Wright

Je dirais Distant Relatives par Damian Marley et Nas. C’est parce que Nas parle beaucoup de pouvoir sur cet album, d’être un jeune roi black, et c’est ce que je représente. C’était vraiment un OG. Le mélange Rastafari, la vibe reggae, le savoir que tu reçois de Damian Marley est dingue. Si tu regardes les lyrics, c’est incroyable. C’est probablement l’album où je me suis dit: ‘Yo, je dois devenir un jeune roi.’

 

Hopsin

Marshall Mathers LP. L’album, c’était juste… j’avais pour habitude de l’écouter religieusement, et tout ce qu’Eminem disait dessus était dingue. Ca m’a apprit comment rapper. Ca m’a guidé sur la façon de remettre mon esprit dans le droit chemin après avoir arrêté l’école. J’ai lu toute la négativité de l’album entre les lignes et j’ai vu les trucs positifs, que tu peux vraiment venir de nulle part, et ça m’a vraiment inspiré. Rien que de savoir qu’il est venu de nulle part et qu’il est devenu de lui même un des plus grands rappeurs.

 

Logic

Wu-Tang Forever parce que c’est à cette époque que je me suis vraiment mit dans le Wu-Tang et c’est ce que je voulais faire. Ca devait être Wu-Tang Forever. Ca m’a parlé. C’était tellement bon. J’ai adoré bordel. C’était sale et cru et vrai et rempli de l’argot de New York que je ne comprenais pas. Je ne pense pas que les gens à New York savent de quoi ils parlent. Ce putain de rolodex d’argot est dingue. C’était le premier album de vrai Hip-Hop que j’ai écouté.

Ca va paraitre bizarre mais lorsque j’étais jeune, je ne savais pas entendre la musique, je ne pouvais pas entendre les paroles. Lorsque j’écoutais une chanson, évidemment tout le monde connait le refrain. Mais je n’avais pas comprit que dans ces sons les gens racontaient des histoires ou disaient des choses. Lorsque j’étais enfant je ne comprenais pas ça. J’écoutais Three 6 Mafia et fumais de l’herbe et tout, et je n’écoutais pas ce qu’ils disaient. C’était cool, mais je n’ai jamais écouté ce que Project disait. Project Pat et North Memphis et de là où il vient. Rien que de l’écouter discuter de choses après avoir écouté Wu-Tang Forever et vraiment réaliser ce que les gens disaient, ça m’a ouvert l’esprit. Ouais, ça a changé la façon dont je vois la musique.

 

Snow Tha Product

Je dirais Marshall Mathers LP d’Eminem. Ca fait de moi une super fan d’Eminem maintenant (rires). Mais c’est vraiment ce que c’était. Tu sais, avec le rap qui était dominé par les mecs blacks, je devais voir quelqu’un qui soit accepté sans que la couleur de ta peau importe. Il fait ce qu’il veut faire, et à quel point c’était agressif, ses modèles de rimes; toute la façon dont il l’a fait est intrigante pour moi. Venant de la westcoast, il y avait beaucoup de rappeurs westcoast, mais Eminem pouvait attirer l’attention et te faire écouter ce qu’il disait, quoique ce soit. Et ça a changé ma vie, parce que je me disais que je voulais être passionnée par ça. Ca déchire. Et c’était quand même fun, ce n’était pas uniquement le rappeur énervé, c’était drole, décalé et agressif, et ça déchirait quand même.

 

Skyzoo

C’est difficile. C’est ultra difficile. Pour moi, l’album qui a changé ma vie est A Love Supreme de John Coltrane. Beaucoup de gens pensent que cet album est une lettre de remerciements à Dieu. Si tu connais l’histoire, John Coltraine, comme beaucoup d’artistes jazz, prenait de l’héroine. C’était comme de l’herbe. L’héroine à ce moment était comme de l’herbe actuellement. Mais il était vraiment trop accro, et lorsqu’il a arrêté d’en prendre, il s’est enfermé dans une pièce pendant quatre jours et a fait cet album. Et l’album entier est une lettre à Dieu pour le remercier de l’avoir sorti de là. Et si tu regardes les titres, il y a ‘Acknowledgement’ (Reconnaissance), ‘Pursuance’ (Accomplissement). Tout est lié de A à Z. Je dirais donc John Coltraine, A Love Supreme, parce que j’étais capable de le comprendre sans entendre un mot.

 

Torae

Je suis un gars Hip-Hop, je suis un fan de musique. Tu sais, le Hip-Hop de l’époque de laquelle je venais. Je vais allé sur la west et je vais dire Straight Outta Compton d’NWA. J’allais soit faire de la musique ou être un catcheur professionnel. Et le catch avait l’avantage jusqu’à ce que j’écoute Straight Outta Compton. J’étais genre: ‘Nah, c’est ça que je veux faire’. Ca a littéralement changé ma vie. Ca a changé la direction de ce que j’allais faire comme carrière.

 

Trinidad James

Ca doit être The Love Below ou Graduation. Graduation c’était avant que je fasse de la musique. Ca m’a influencé dans la mode et l’art, et cette cover était tellement cool avec l’ours. Je travaillais dans un magasin à ce moment là, et c’était comme si ce mec pouvait faire tout ce qu’il voulait, d’un point de vue plus fashion. Il l’a amené dans sa musique et les gens l’ont accepté pour ce qu’il est. C’était tellement cool. Si quelqu’un d’autre le faisait, les gens auraient pensé que c’était très gamin. Mais les gens acceptent tout ce qu’il fait. Donc je me disais, si ils peuvent l’accepter, ils n’ont pas d’excuses de ne pas m’accepter ou de ne pas accepter n’importe qui d’autre. Quant à The Love Below, j’ai écouté cet album sérieusement lorsque j’étais dans la musique. Lorsque j’ai écouté ces sons, cet album était sorti en 2003. Je me disais, ces sons sont encore pertinents. Tu peux sortir Prototype maintenant et ça sera encore une chanson incroyable.

 

YG

Je suis arrivé dans le rap en écoutant beaucoup de Lil Wayne, genre quand j’ai commencé à rapper et tout ça. Les albums de Lil Wayne m’ont beaucoup influencé.

 

Yung Joc

L’album des Fugees. Rien que d’écouter ce que Lauryn Hill disait et à quel point ils le faisaient sonner bien. A quel point la musique était passionnée, c’était incroyable. Rien que ‘Killing Me Softly‘. Si ça sortait maintenant tu verras toute la salle chanter ça.