[100 Chansons] (064) Murs – Everything

10 Sep , 2012  

Dans cette chanson Murs parle de sa passion pour le Hip-Hop ce qui l’a ammené à vivre la vie qu’il a et il encourage ainsi tout le monde à aller jusqu’au bout de leurs rêves, malgré les embuches qui se dressent sur la route.

 

She was only 15 in love with bad RNB
She had to have vision cause she saw the star in me
Encouraged me to write about the drama in my life

Elle avait seulement 15 ans et était amoureuse de mauvais r&b

Elle devait avoir une vision parce qu’elle a vu une star en moi

M’a encouragée à écrire à propos des drames dans ma vie

(ici je pense qu’il personnifie le Hip-Hop)

 

 Kind of felt at home when behind a microphone
But on the busride home, that didn’t mean a thing
Harassed by thugs, on the corners they would hang
I got banged on, I got beat down

Je me sentais comme à la maison quand j’étais derrière un micro

Mais sur le trajet du bus, ca ne voulait rien dire

Je me faisais embêter par les voyous qui trainaient dans la rue

Je me suis fait agresser, je me suis fait frapper

 

And when I look back, I wouldn’t change a thing you know
Why d’you think I found this trip, I’m speakin to y’all

Et quand je regarde en arrière, je ne changerais pas un seul truc tu sais

Pourquoi tu penses que j’ai trouvé ce trip, je vous parle à tous

 

 

God is love, then Hatin’ is Satan
This anti-patience has got me sittin here waitin
For the day when it’s ok to love
When black men won’t pretend they’re thugs
When teachers and doctors are treated like celebrities

Si Dieu est l’amour alors la haine est Satan

Cette anti-patience m’a fait m’asseoir et attendre

Le jour où on pourra aimer

Quand les black arrêteront de prétendre que ce sont des voyous

Quand les professeurs et les docteurs seront traités comme des célébrités

 

 

What’s wrong with smiling? What’s wrong with peace?

What’s wrong with squashing beef before they label you deceased?

Swallow your pride before you choke on your issues

I know you got family and folks that’ll miss you

So don’t misuse this gift you’ve been given

This life’s but a dream, you’re blessed to be livin

 

Qu’est ce qui cloche avec le fait de sourire? Qu’est ce qui cloche avec la paix ?

Qu’est ce qui cloche avec le fait de stopper un beef avant qu’ils te prononcent mort ?

Ravale ta fierté avant que tu t’étouffes dans tes problèmes

Je sais que tu as de la famille et des amis à qui tu manqueras

Donc n’abuse pas de ce cadeau qu’on t’a offert

Cette vie est un rêve, tu es béni d’être en vie

 ———————————————————————————

Ensuite il y a une petite interlude où il parle :

 

Basically man, I’m just a dude that tries to do right.
You know, I try to make my… my tomorrows better than my yesterdays.
Without… without hurting anyone else in the process.
Cus if you leave the world a better place than it was when you got here
Then we all win… we all win!

 

Au fond, je suis juste un gars qui essaie de faire ca bien

Tu sais, j’essaie de faire en sorte que mes demains soient meilleurs que mes hiers

Sans causer de tort à qui que ce soit

Parce que si tu laisses le monde en meilleur état dans lequel il était que quand tu y es arrivé

Alors tout le monde y gagne !

 ———————————————————————————

Et il termine avec son troisième couplet qui est mon préféré et qui apporte un air de liberté vers la fin, comme si le fait d’écouter cette chanson nous donnait une impulsion pour se relever et nous motiver à réaliser nos buts.

 

That is birth and is death but the space in between
Is where the journey takes place and you give it all meaning
It’s waitin on us all. There’s no need to pretend
No freedom in the feeling where you’re fearin the end
All good things come to it. Walk, don’t run to it
Times you want to end it all yourself – don’t do it.
Be original, be different
Be the one that stands up and shock this system!

 

C’est la naissance et la mort mais l’espace entre

Est l’endroit où le voyage prends place et où tu lui donnes toute sa signification

Il nous attend tous. Il n’y a pas besoin de faire semblant.

Il n’y a aucune liberté lorsque tu as peur de la fin

Toutes les bonnes choses arrivent. Marche, ne cours pas.

Les fois où tu veux tout arrêter, ne le fais pas

Sois original, sois différent

Sois celui qui se lèvera et qui secouera le système

 

 

Le refrain un peu rock rajoute de l’intensité et de l’impact au message.

———————————————————————————

Artiste : Murs

Titre : Everything

Album : Murs For President

Année : 2008

Producteur : LT Moe

Année de découverte : 2008

Styles : Optimiste

———————————————————————————