[100 Chansons] (056) Army Of The Pharaohs – Battle Cry

25 Août , 2012  

La première chanson du premier album d’Army Of The Pharaohs dirigé par Vinnie Paz de Jedi Mind Tricks. Le collectif s’était formé dans les années 90 mais il aura fallu attendre 2006 pour que leur premier album officiel The Torture Papers sorte. C’est bien évidemment avec cette track que j’ai découvert ces ogres de l’underground. L’instru guerrière est ultra meurtrière est un des gros points forts de la track, tous les rappeurs s’y jettent et la bouffent, neufs couplets tous aussi barbares les uns que les autres, mentions spéciales à ceux de Celph Titled, Vinnie Paz, Chief Kamachi et Apathy.

’’Raw muthafuckin rap! Hardcore shit!’’

A noter l’absence de Reef The Lost Cauze, seul poids lourd du collectif à ne pas poser sur la track.

———————————————————————————

Chief Kamachi :


Use a pipe bomb
Downtown Israeli boutiques full of dead tourists
With they dreams no longer in arms reach
That’s what I call ‘Dealing with calm speech’

J’utilise une bombe tuyau
Dans les boutiques israéliennes remplies de touristes morts
Avec leurs rêves qu’ils ne pourront plus atteindre de leurs bras
C’est ce que j’appelle gérer les problèmes avec un discours calme

 

 

Celph Titled


I heard you was afraid to say my name on your record
Cause you’s afraid I’d put your motherfucking frame on a stretcher
I can’t change laws sons, that’s a government issue
But I’ll break laws with a gun, that’s a government issue

J’ai entendu que tu avais peur de dire mon nom sur ton son
Parce que tu craignais que je mette ta putain d’ossature sur un brancard
Je ne peux pas changer les lois, c’est les affaires du gouvernement
Mais je violerai les lois avec un flingue, c’est un problème pour le gouvernement

———————————————————————————

Artiste : Army Of The Pharaohs

Titre : Battle Cry

Album : The Torture Papers

Année : 2005

Producteur : Shuko

Année de découverte : 2005

Styles : Hardcore, gangsta, street, lyrical, égotrip

———————————————————————————

 

Ci dessous je mets la vidéo de leur live au Glazart du 6 décembre 2009, c’était légendaire, j’étais en première ligne et comme vous le voyez, c’était une putain de boucherie.
Presque deux ans et demi ont passé depuis, mais il y a toujours une partie de moi qui est resté là bas… donc si vous y trouvez un bout de doigt ou un lobe d’oreille, merci de me le(s) ramener.