[100 Chansons] (051) XV – Pictures On My Wall

20 Août , 2012  

Une magnifique chanson très récente vu qu’elle est sortie en avril 2011, XV y évoque sa passion pour le Hip-Hop depuis tout petit. Les photos sur son mur sont en fait des posters de ses rappeurs préférés et il raconte à quel point cet univers qu’il s’est créé était important pour lui et l’a aidé pendant les moments difficiles. C’est par ailleurs sa chanson préférée de cette mixtape.

 

It was a pin up, the magazines would print up
That made me pick that pen up, that kept a niggas chin up
That turned losers to winner, in that minute we would give up
Couldn’t die down the expectations they thought we’d live up

C’était une image punaisée sur le mur, imprimée par les magazines

Qui m’a fait prendre ce stylo, qui m’a aidé à garder la tête haute

Qui a transformé les perdants en vainqueurs à la minute où nous aurions abandonné

Ca ne pouvait pas mettre à mort les attentes auxquelles ils pensaient que nous répondrions

 

Kept me in my room, hiding out like Osama, Step father didn’t dig it,
They were shoveling dreams to an underage teen whose real father couldn’t visit
So I put on those headphones and just listened
As the murals on my wall turned to kingdom from a prison

Ca m’a gardé dans ma chambre, me cachant comme Osama, le beau père ne comprennait pas

Ils montraient des rêves à un adolescent que le vrai père ne pouvait pas voir

Donc je mettais ces écouteurs et j’écoutais

Pendant que les posters de mon mur transformaient une prison en un royaume

 

Beef wasn’t allowed, Pac was next to Biggie, and Dre was next Eazy
The idea was profound,
I turned the music loud and put on my own recital
In a room full of my idols, made me less suicidal


Les beefs n’étaient pas autorisés, Pac était à coté de Biggie et Dre à coté d’Eazy

L’idée était profonde

Je mettais la musique fort et rappait mon propre texte

Dans une pièce remplie de mes idoles ca m’a rendu moins suicidaire

 

 

Traded pencil sharpening for urban marketing
Lawyer, doctor, went from street scholaring,
White collar from Police collarin’, mom and pops hollarin’
But I just tune it out, the tune is loud as I begin

J’ai échangé des stylos aiguisés pour du marketing de rue

Avocat, docteur, je viens de le l’école de la rue

Un col blanc de policier, ma mère et mon père gueulant

Mais il suffisait que j’augmente le volume, le son est fort au moment où je commence

———————————————————————————

Dans le troisième couplet il raconte comment un jour son beau père est rentré dans sa chambre, énervé, il le frappe et puis arrache tous ses posters :

 

Knocks on my door came from the same fist that just knocked me to the floor
Punched me in the chest and then clocked me in the jaw
‘Whats wrong with Dad! I haven’t done a thing in school that was this bad!’
His ass doesn’t care, trying to fight back but it doesn’t fair
Why my mom let this nigga come in here
She begins to come to tears, I’m screaming ‘it’s all your fault!’
He says what’s this bullshit up on your wall
As I look up at the ceiling, too weak to respond
With these poses of mere mortals that singing like gods
Trying to stand up to my feet and just even the odds
But he just knocks me back down and screams at my mom
He starts seeing a bond between me and these pictures
He says ‘look at these niggas, what are they? Father figures?’
Now it’s hard to ignore that all I live for is now balled up on the floor


Les coups à ma porte sont venus du même poing que ceux qui viennent de me foutre à terre

M’ont donnés un coup dans la poitrine et ensuite m’ont collés un marron dans la mâchoire

C’est quoi le problème avec papa ?! Je n’ai jamais fait un truc à l’école qui méritait ça

Il n’en a rien à foutre, j’essaie de me défendre mais ce n’est pas équitable

Pourquoi ma mère a laissé ce négro venir ici ?!

Elle commence à fondre en larmes, je crie ‘’tout ca c’est de ta faute !’’

Il dit : ‘’c’est quoi ces conneries affichées sur ton mur’’

Alors que je regarde au plafond, trop faible pour répondre

Avec ces posters de simples mortels qui chantent comme des dieux

Essayant de me mettre debout et j’y étais presque

Mais il m’a refrappé et a gueulé sur ma mère

Il a commencé à voir un lien entre moi et ces photos

Il m’a dit : ‘’Regarde ces négros, qui sont-ils ? Des images de pères ?’’

Maintenant c’est dur d’ignorer que tout ce pour quoi je vis est étalé sur le sol

———————————————————————————

Le refrain c’est vraiment ma came, un sample pitché ca amène énormément de puissance à la chanson.

Manifester son amour pour le Hip-Hop de cette façon, en prenant cet angle c’est vraiment une idée de génie, on voit à quel point ca l’a marqué, à quel point il est honnête et je l’adore vraiment, elle me fout toujours des frisons.

 ———————————————————————————

Artiste : XV

Titre : Pictures On My Wall

Mixtape :Zero Heroes

Année : 2011

Producteur : Seven

Année de découverte : 2011

Styles : Mélancolique, Hip-Hop, storytelling

———————————————————————————